Onirik
Portrait aliéné des Halliennales : Estelle Faye
Onirik -> Littérature -> Interviews, bio et bibliographies -> Dernière mise à jour : le mercredi 27 septembre 2017.

L’hospitalité des gens Nord n’est plus à démontrer, pour preuve Onirik a de nouveau été invité à visiter le Chnord pour se rendre à l’excellent Festival de l’imaginaire : Les Halliennales.

Pour préparer notre venue, nous avons demandé aux auteurs présents de répondre à quelques questions... de folie ! Le onzième à se livrer au jeu du portrait ’chtinois’ [1] est Estelle Faye !



On est totalement sous le charme du talent éclectique de Estelle Faye, qui a travaillé pour la télé comme actrice et scénariste et qui est devenue auteur de SFFF récompensée de nombreuses fois ! On va avoir plaisir à la rencontrer aux Halliennales, pour peu qu’elle n’ait pas de café à portée de main !

Si vous étiez un héros légendaire maboul :

Estelle Faye : Le Chapelier Fou, dans Alice au pays des merveilles, pour vivre dans un monde avec des fleurs qui parlent, et entretenir des discussions interminables autour d’une tasse de thé - ou de café, dans mon cas. Je serais un Chapelier Fou amateur de café.

Si vous étiez le meilleur film débile de tous les temps :

Estelle Faye : Planète Terreur, de Rober Rodriguez, parce qu’il y a du rythme, des couleurs, des infectés pleins de matière gluante, de la sauce barbecue, et une héroïne badass qui fait preuve d’une certaine inventivité lorsqu’elle doit trouver des prothèses de jambe.

Si vous étiez un animal foldingue dans sa tête :

Estelle Faye : Taz, le diable de Tasmanie chez les Looney Toones. Il se transforme en tornade, ça correspond assez bien à mon côté boule d’énergie.

Si vous étiez un plat sucré ou salé totalement givré :

Estelle Faye : Le café glacé - ok, je triche, c’est une boisson, mais ça fait un excellent dessert aussi.

Si vous étiez un lieu dément :

Estelle Faye : Valparaiso, une ville de folie, accrochée à des pans de montagne trop raides, qui se détruit et se construit en même temps, qui est couverte de rouille et de fresques sur les murs, et qui offre des vues incroyables sur l’océan Pacifique.

Si vous étiez une qualité de dérangé :

Estelle Faye : Je peux boire beaucoup de café.

Si vous étiez un défaut de folie :

Estelle Faye : Je bois beaucoup trop de café.

Si vous étiez une anecdote cintrée qui vous est arrivée en dédicace (ou ailleurs) :

Estelle Faye : A ma première dédicace au Salon du Livre, j’ai renversé mon café sur la pile de romans de mon voisin de table. Les tables étaient petites, la foule nous bousculait... et mon voisin ne l’a pas mal pris, c’était un auteur vraiment sympa. Mais grand moment de gêne pour moi.

Si vous nous présentiez votre dernier projet que les visiteurs des Hallienales pourront découvrir :

Estelle Faye : Les Seigneurs de Bohen, un (épais) roman de dark fantasy, dans un monde inspiré par le passage du Moyen-Age à la Renaissance, et par les mythes et le surnaturel d’Europe de l’Est.

Ce livre raconte une année qui voit la chute d’un Empire, et il est porté par des héros qui changent des canons du genre. En quoi sont-ils différents ? Ça, je vous laisse le découvrir....

Un petit mot pour eux ? :

Estelle Faye : Merci de participer année après année à la super ambiance du festival. Et vous pouvez passer me voir sans crainte : maintenant, je ne renverse plus de café !

Mon site : estellefaye.fr

[1] TM : Maxime Gillio

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

19 octobre : Gagnez 2 DVD et 1 roman Poldark


du 19 au 29 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr