Onirik
Liberté - Avis -
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 31 août 2019.

Un film décevant et qui cache derrière de superbes images, les vices de la noblesse pervertie sous Louis XVI...



film franco-espagnol-portugais de Albert Serra (2019)

Présentation officielle

Madame de Dumeval, le Duc de Tesis et le Duc de Wand, libertins expulsés de la cour puritaine de Louis XVI, recherchent l’appui du légendaire Duc de Walchen, séducteur et libre penseur allemand, esseulé dans un pays où règnent hypocrisie et fausse vertu.

Leur mission : exporter en Allemagne le libertinage, philosophie des Lumières fondée sur le rejet de la morale et de l’autorité, mais aussi, et surtout, retrouver un lieu sûr où poursuivre leurs jeux dévoyés. Les novices du couvent voisin se laisseront-elles entraîner dans cette nuit folle où la recherche du plaisir n’obéit plus à d’autres lois que celles que dictent les désirs inassouvis ?

Avis de Valérie

Sous couvert d’un pan de l’histoire de France, Albert Serra prend plaisir à nous montrer la recherche du plaisir sans l’assouvissement qui va avec. Sous le roi Louis XVI, les libertins de la Cour, adeptes du marquis de Sade, sont expulsés. Ils cherchent alors refuge auprès d’un noble allemand complaisant.

A la faveur de la nuit, au coeur d’une clairière d’une forêt teutonne et accompagnés de leurs serviteurs et des novices du couvent voisin, ces libertins vont s’abandonner à toutes sortes d’excitation, de torture, ayant pour but l’extrême abandon qui va au delà du plaisir.

Si génie il y a, il est difficile à constater ou apprécier tant nous sommes prisonniers des images qui se succèdent, perturbantes et insistantes (terriblement insistantes). Albert Serra aime passer du temps, sans bouger son objectif pour marquer les esprits. Ici, il utilise le procédé pour imposer des temps d’attente fixés sur les sous-bois, ou pour imprimer plus longtemps que nécessaire les images d’orgies dans nos esprits.

Et, au contraire des postulats de l’auteur, il ne s’agit donc pas d’un film historique, mais d’une scène de presque deux heures d’orgie sadomasochistes. C’est là où le bât blesse, car le spectateur, sans plus d’information, n’a pas signé pour ça. Il n’est interdit qu’aux moins de 16 ans à cause d’un détail technique (le spectateur ne voit pas de pénétration), mais il s’agit d’un vrai porno malfaisant et violent, et parmi le casting, on croit deviner des acteurs spécialisés parmi d’autres plus classiques.

La magnifique image ne rend pas le voyage plus agréable. Selon votre propre historique de visionnage de films de ce genre, vous serez ennuyé, dégoûté, choqué... On ne se permet pas de critiquer ce que font entre eux des adultes consentants (du moins, ce n’est pas notre problème), mais cette avalanche d’images imposées à notre esprit sans avertissement est détestable.

Si le lâcher-prise absolu procuré par l’absence de repères sociaux lors de la recherche du plaisir offre une réelle libération à des personnes enfermées dans un carcan, il n’apporte rien à celui qui vient voir un film historique sur des libertins chassés de la cour du roi.

Fiche technique

Sortie : 4 septembre 2019

Durée : 132 minutes

Avec Helmut Berger, Marc Susini, Iliana Zabeth...

Genre : ?

Interdiction :- 16 ans avec avertissement

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr