Onirik
Les Grands esprits - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 12 septembre 2017.

Ce joli film au message bienveillant malgré les difficultés de la scolarisation en REP rencontrera son public grâce à la fraîcheur de l’interprétation des jeunes acteurs comme la maturité du jeu de Denis Podalydès !



film français de Olivier Ayache-Vidal (2017)

Présentation officielle

François Foucault, la quarantaine est professeur agrégé de lettres au lycée Henri IV, à Paris. Une suite d’évènements le force à accepter une mutation d’un an dans un collège de banlieue classé REP +. Il redoute le pire. A juste titre.

Avis de Hiromichi

Professeur agrégé de lettres au lycée Henri IV, François Foucault dit un jour qu’il faut envoyer des professeurs d’expérience dans les milieux défavorisés et non les petits jeunes sortant de formation. Et on l’a pris au mot, car on le charge d’une mission d’un an pour enseigner dans un collège REP+ de Seine Saint-Denis.

Et le changement de milieu va lui donner un choc. Il passera de jeunes lycéens qui ont l’habitude qu’on leur demande beaucoup de rigueur à des collégiens qui se foutent de tout car ils ne voient aucune perspective d’avenir pour eux et qui n’ont aucune confiance en leur capacité.

François va donc rapidement comprendre que la méthode qu’il utilise à Henri IV n’est pas adéquate pour le collège Barbara. Les élèves se braquent, l’ignorent, ils n’ont pas les bases et pour eux l’éducation par l’émulation négative est synonyme de résignation. C’est cette optique qui en fait un film passionnant. Dans certaines conditions, l’élève n’a pas les cartes en main pour pouvoir s’adapter à l’enseignant et c’est à l’enseignant de se contraindre et de sortir de sa zone de confort. Notre professeur doit imaginer des moyens pour intéresser ses élèves et les faire travailler.

Il leur montre qu’ils peuvent réussir, et c’est quelque chose de vraiment émouvant. Du côté des élèves, on retrouve des clichés qui sont finalement une réalité pour certains. Et comme on peut le voir dans la classe, tous les jeunes ne sont pas d’insupportables gosses. Ils ont tous quelque chose de sympathique, même s’ils peuvent être agaçants.

Le film se déroule durant une année au collège. Et on voit que ce qui fait vraiment la différence dans ce type d’établissement, c’est l’investissement et la dynamique des professeurs. Et comme pour les élèves, il n’y pas que des bons ou mauvais professeurs, certains craquent, d’autres s’améliorent, ils sont humains.

Voilà un beau film sur l’école, où les personnages sont attendrissants. On n’a pas les mêmes facilités ni chances dans la vie, mais une rencontre peut tout changer ou du moins aider à s’améliorer. De plus, il faut souligner que le scénario est suffisamment crédible, le réalisateur s’étant immergé deux ans avant de le débuter et le professeur, qu’il met en scène n’est pas un super héros, mais il fait du mieux qu’il peut.

On peut également souligner la performance des acteurs, car les élèves sont tous des amateurs et de vrais étudiants du collège en question. Olivier Ayache-Vidal a fait ce choix de jouer pour qu’il y ait une authenticité visible, et ça se ressent.

Fiche technique

Sortie : 13 septembre 2017
Durée : 104 min
Avec Abdoulaye Diallo, Denis Podalydès, Léa Drucker, Zineb Triki...
Genre : comédie dramatique
Distributeur : Bac Films


A lire aussi sur Onirik

Questions-réponses pour "Les Grands Esprits"
Canal + - La Collection : le jeu des sept familles
L'auteur Hiro
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr