Onirik
Le lys rouge - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 11 janvier 2011.

Karen Rose est un auteur particulièrement douée et de fait, Le lys rouge est un roman passionnant, particulièrement bien construit et aux personnages attachants.



Editeur : Harlequin

roman de Karen Rose

Présentation de l’éditeur

Par une froide nuit de mars, à Chicago, une jeune fille se jette du vingt-deuxième étage. Chez elle, telle une signature macabre, la police découvre un tapis de lys... Quand il arrive sur les lieux, et qu’il croise Tess Ciccotelli, psychiatre de la victime, l’inspecteur Aidan est sur la défensive : des indices indiquent en effet que la jeune fille a été poussée au suicide par sa thérapeute. Soupçonnée de meurtre, Tess est interrogée par les policiers, puis libérée grâce à l’intervention de son avocate. Mais deux jours plus tard, un nouveau patient de Tess se suicide à son tour ; puis un troisième se donne la mort après avoir abattu sa femme...

Lettres, empreintes, messages téléphoniques : tout accuse Tess. Mais plus les preuves s’accumulent, plus Aidan est convaincu de l’innocence de la jeune femme, qui se met totalement au service de l’enquête. Quant à son avocate, furieuse de la voir collaborer avec la police, elle refuse d’assurer sa défense. Seuls désormais face à la méfiance de leur entourage, Aidan et Tess vont devoir faire vite pour découvrir quel esprit manipulateur et pervers se cache derrière le piège diabolique qui se resserre inexorablement autour de Tess...

Avis d’Enora

Tess Ciccotelli est une psychiatre dont le témoignage professionnel a permis au meurtrier de trois fillettes et d’un inspecteur de police, d’échapper à la justice. Ce qui fait que lorsqu’une de ses patientes se suicide et que l’on retrouve ses empreintes sur le lieu du crime, les policiers ne sont pas d’humeur à lui faire de cadeau. Surtout l’inspecteur Aidan qui enquête une nouvelle fois sur le meurtre d’un enfant.

Mais plus les preuves de la culpabilité de Tess s’accumulent et plus Aidan croie à son innocence. Instinct de policier ou attirance irrépressible pour la jeune femme ? De son coté Tess n’est pas insensible au charme de l’inspecteur et malgré l’avis de son avocate décide de jouer la carte de la collaboration. Manipulatrice de charme ou innocente prise au piège d’un redoutable ennemi ?

On retrouve ici le style de Karen Rose, rapide, incisif et sa façon très habile de distiller l’angoisse et le suspense. L’intrigue est habile, crédible et l’atmosphère oppressante du roman piège très vite le lecteur à l’instar de son personnage principal. Tous les protagonistes même les plus secondaires sont méticuleusement étudiés et possèdent souvent une faille, une blessure et un coté sombre qui font échouer toute velléité de résolution de l’intrigue !

Tess comme Aidan possèdent un passé sentimental et familial complexe qui interfère dans leurs relations. En contrepartie la confrontation avec les familles est l’occasion de scènes assez drôles qui allègent le coté sombre de roman. Tess est un beau personnage féminin, fragilisée par une rupture sentimentale et un accident qui l’a coupée de sa famille ; plus le piège se met en place et elle se trouve en proie à une solitude poignante et pourtant c’est ce qui lui permettra d’entendre et de comprendre des choses de son passé.

Au final Le lys rouge est un très bon roman à suspense, bien construit, passionnant, intelligent, avec un panel de personnages attachants et pimenté par une histoire sentimentale touchante.

Avis de Marnie

Premier roman de Karen Rose publié dans la collection Mira, Le lys rouge a été édité en Best-sellers en avril 2008. Deuxième tome d’une série (la première histoire n’ayant pas été traduite et c’est bien dommage...) le troisième livre est paru en best-sellers en juillet 2008. Cette digression étant faite, il nous reste à dire que... ce romantic suspense est passionnant de bout en bout.

Ce qui nous attire de prime abord, c’est l’intrigue par elle-même. Nous nous apercevons avec plaisir qu’elle tient toutes ses promesses. En fait, si nous devinons assez aisément le nom de l’assassin qui se cache derrière toute cette manipulation, c’est le côté Agatha Christie qui prédomine, donc, on prend le personnage le plus improbable et on se demande pendant tout le livre ce qui le motive... et nous ne le comprendrons que dans le dernier chapitre, ce qui est au bout de 541 pages ressemble à une vraie gageure !

Cependant, ce qui est surtout appréciable, bien que cette histoire avec du recul semble énorme, c’est la profonde cohérence du récit. Les réactions des héros ressemblent à celles que nous aurions vous ou moi. Le nombre de récits où l’on dit à notre jeune et intrépide héroïne qu’elle est menacée et qui se rend toute seule dans la cave parce qu’elle a entendu du bruit, ou encore qu’elle refuse toute aide de la police "parce qu’elle n’aime pas ça" désespèrent le lecteur. Ici, nous sommes loin d’un tel scénario. L’assassin manipule victimes, preuves, héros...

S’il est vrai que tout accuse Tess, il ne faut pas non plus prendre les autorités policières pour des êtres inintelligents et bornés, au bout d’une journée, ils réalisent vite que quelqu’un d’autre est derrière tout ça... Aidan, aidé par Tess, mais aussi par plusieurs autres personnages secondaires, vont tenter de remonter les pistes, jalonnées de meurtres...Nous suivons une enquête policière pas à pas, alors que nous sont livrés certains points de vue de l’assassin ou autres personnages, comme pour accentuer la tension.

En fait, le cocktail entre policier, suspense, psychologie, et bien évidemment amour, prend dès le premier chapitre. La construction est classique certes, mais très solides, les deux héros ont une forte personnalité, combative, passionnée. Ils représentent une des grande force du roman. Leur ressenti devient le notre, aussi bien leur colère et leur frustration que leur désespoir lorsqu’ils sont touchés personnellement. Nous nous immergeons avec eux dans cette enquête complexe où les méandres certaines fois incompréhensibles prennent soudain un sens. Chaque détail a sa place dans une intrigue réfléchie et tortueuse à souhait.

L’atmosphère glaciale est soulignée par le lieu de l’action, Chicago en hiver, ce qui contraste avec la chaleur et la complicité des proches des deux héros, que ce soit le coéquipier de Aidan, les membres de sa familles ou l’entourage de Tess. Quelques petites notes d’humour parsèment ce récit pourtant très noir, distillant ainsi encore plus de chaleur et de sincérité, le tout formant un équilibre parfait, sans fausse note.

En un seul roman, Karen Rose montre déjà grâce à la sincérité de son écriture, la force de sa conviction, et à l’intelligence de son récit, qu’elle est l’égale (ou même supérieure) à d’autres spécialistes du romantic suspense, comme Bevarly Barton par exemple. A découvrir !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 541
Editeur : Harlequin
Collection Mira
Sotie : 1 janvier 2011
Prix : 14,50 €


A lire aussi sur Onirik

Pour que tu n’oublies pas - Avis -
La proie du silence - Avis +
Les roses écarlates - Avis +
Tes larmes et ton sang - Avis +
Le silence de la peur - Avis +
Gagnez votre lecture de l’été avec Harlequin : 1
Dors bien cette nuit - Avis +
Elles étaient jeunes et belles - Avis +
Tout près du tueur - Avis +/-
Et tu périras par le feu - Avis +
Elles étaient jeunes et belles
Le silence de la peur - avis +
Les roses écarlates - Avis +
Le cercle du mal - Avis +
Je te volerai ta mort - Avis +
Et tu périras par le feu - Avis +
Le lys rouge - Avis +
Karen Rose à Paris
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr