Onirik
Le brasier de Justice - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 12 mai 2012.
Editeur : Flammarion

roman de Andrea H. Japp

Présentation de l’éditeur

XIVe siècle. Une province de France apeurée. Des enfants assassinés sans que nul ne parvienne à déjouer les manoeuvres du meurtrier. Comment arrêter ces crimes abominables ? Qui osera s’atteler à cette tâche redoutable ?

Hardouin cadet-Venelle, un être différent au masque de cuir noir, dont la mort est le métier, s’y risquera-t-il ? Qu’il soit bourreau l’aidera-t-il pour mener l’enquête ? Comment concilier cette soif de vérité et le fait qu’il torture et tue au nom de la loi ? Les voix qui le hantent proviennent-elles des ténèbres où errent ses victimes ? Lune d’elles, Marie de Salvin, jeune femme éblouissante qu’il a brûlée vive, ne le quitte plus. Quant à Evangeline, exécutée pour meurtre, découvrira-t-il la preuve posthume de son innocence ?

Des interrogations auxquelles il devra répondre dans un face-à-face de feu et de sang. Une quête qui le conduit à perdre son âme en tentant d’obtenir justice pour celle des autres. Le Brasier de Justice est la première aventure de cadet-Venelle, bourreau du Moyen Age cherchant à rétablir la justice de Dieu quand celle des hommes vacille.

Avis de David

Située au début du XIVe siècle, période charnière dans l’histoire de France qui vit notamment la fin de l’ordre du Temple, nous suivons Hardouin cadet-Venelle dans son enquête concernant des crimes sur enfants et dans sa quête personnelle. Car le métier premier du personnage central du livre n’est pas celui de détective mais celui de bourreau.

L’intérêt du roman, outre une histoire bien ficelée, réside dans cette particularité. En effet, les 700 ans qui nous sépare de cette période ont modelé notre schéma de pensée au point que l’on en oublie que la torture et la peine capitale fut acceptable et acceptée par toute la société jusqu’à il y a peu.

L’auteur nous immerge donc dans la culture et la pensée de l’époque de manière assez remarquable le tout accompagnée de note de bas de page très intéressantes. Le seul bémol est l’utilisation de mots de l’époque dans les dialogues.

En effet, ces mots nécessitent de fait une explication, qui est donnée, mais il paraît curieux de n’insérer que quelques mots dans une phrase qui est entièrement contemporaine que ce soit dans l’orthographe, la grammaire et la syntaxe.

Évidemment cela donne une touche d’authenticité mais cela peut faire croire que seuls quelques mots ont changés depuis ces 700 ans ce qui est loin d’être le cas. Après il s’agit d’une question de goût et chacun mettra le curseur où il l’entend.

Cela reste au demeurant un très bon roman avec des personnages attachants et une trame historique passionnante.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 412
Editeur : Flammarion
Sortie : 12 octobre 2011
Prix : 21,40 €


A lire aussi sur Onirik

Lacrimae - Avis +
Aesculapius - Avis +
La mort, simplement
La dame sans terre : tome 1 à 4 - Avis +
Une ombre plus pâle - Avis +
Cinq filles, trois cadavres...
Dans la tête, le venin
L'auteur Freyr
Son site :
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr