Onirik
La robe noire - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 7 septembre 2012.

Un roman captivant de Wilkie Collins, auteur du XIXe siècle et considéré comme le père du roman policier anglais, qui met en scène une incroyable manipulation psychologique



Editeur : Le Masque

roman anglais de Wilkie Collins

Présentation officielle

Le héros de cette histoire est un jésuite, le père Benwell qui, loin d’avoir les meilleures intentions du monde, va se révéler au fil de l’histoire être une créature des plus machiavéliques.

Ce prêtre aux manières doucereuses, au discours subtil et à l’entêtement implacable, mène la danse d’un ballet qui l’associe à un trio de personnages particulièrement attachants dans leur aveuglement et leur soumission psychologique : le trop confiant Lewis Romayne, sa jolie fiancée Stella Eyerecourt et un jeune jésuite sous influence…

Avis d’Artemis

Le jeune Lewis Romayne se retrouve bien malgré lui dans un duel, et pour son plus grand malheur et sa plus grande culpabilité, la balle tue son adversaire. Suite à cet événement tragique, Romayne entend des voix, ou plutôt une voix qui le terrifie.

A son retour en Angleterre, il rencontre la douce Stella Eyrecourt. Le coup de foudre est réciproque. Mais des obstacles commencent à s’accumuler, car le père Benwell entre en jeu. Ayant découvert que la propriété de Romayne, Vange Abbey, était une propriété de l’Eglise catholique avant Henri VIII et sa réforme, il n’aura de cesse de tenter de convertir le jeune homme pour qu’il leur cède son domaine. Et pour cela, il ira jusqu’à fouiller dans le passé de la délicate Stella.

Ce personnage du père Benwell est un marionnettiste qui manipule toutes les personnes autour de lui pour arriver à ses fins. Le lecteur le voit tisser sa toile et s’insinuer dans la vie de chacun peu à peu. Pour contrebalancer ce personnage terrifiant, un "méchant" de la littérature vraiment remarquable, il y a monsieur Penrose, lui aussi prêtre catholique.

Rappelons que l’auteur est un Anglais du XIXe, écrivain dans un pays anglican. Mais il ne s’agit pas d’un roman à thème, qui chercherait à dénoncer la foi catholique au profit de l’anglicane. Au contraire, et cette complexité fait aussi l’intérêt du roman.

Certes, Wilkie Collins est connu comme le père du roman policier anglais. Mais n’abordez pas ce livre en imaginant une enquête à la Agatha Christie, ou un retournement stupéfiant dans les dernières pages, car vous ne trouverez pas cela. Mais vous y suivrez un rythme intense, reposant sur des personnages fort bien croqués, tous se croisant dans une manipulation psychologique effroyable.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 445
Editeur : Le Masque
Collection : Labyrinthes
Sortie : 6 juin 2012
Prix : 8,70 €


A lire aussi sur Onirik

La Dame en blanc - Avis +
L'auteur Artémis
Son site : Curieuse Artemis
Sa fiche
A gagner !

19 octobre : Gagnez 2 DVD et 1 roman Poldark


du 19 au 29 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr