Onirik
La position du missionnaire : Alain Finkielkraut décrypté - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 15 avril 2009.
Editeur : Tatamis

de Jean Robin

Présentation de l’éditeur

« Alain Finkielkraut est un missionnaire, on pourrait même dire l’un des plus nécessaires missionnaires de notre République. Ici, il faut bien sûr prendre ce mot dans son sens voltairien ("Nous sommes, Diderot et moi, des missionnaires laïques", écrivait Voltaire à Catherine II en 1773) et non pas religieux. À la radio, à la télévision, dans les journaux, dans ses livres, partout Finkielkraut semble habité, possédé par le sens de sa mission. »

Franck Nouchi, à qui l’on doit cette présentation d’Alain Finkielkraut dans Le Monde 2 début 2008, a parfaitement résumé le philosophe, et il m’a donné l’idée du titre de ce livre. Mais attention ! Il ne s’agit ni d’une hagiographie, ni d’un livre à charge. Contrairement à une mode actuelle pour les livres consacrés à des intellectuels, celui-là se veut simplement un travail journalistique tel que l’entend le philosophe lui-même, c’est-à-dire proche des faits, et loin des systèmes de pensée.

Alain Finkielkraut est avant tout un esprit libre, qui ne doit rien à personne, et dont les seules compétences l’ont mené là où il est aujourd’hui : France Culture tous les samedis depuis 1985, enseignant à Polytechnique depuis 1988, philosophe connu et reconnu, auteur d’une œuvre diversifiée et abondante, invité récurrent des médias hexagonaux.

Toutes les sources du livre sont publiques, étalées sur 30 ans et réunies pour la première fois dans un seul ouvrage grâce au fruit de deux ans de travail. Ce qui représente l’analyse de 20 de ses livres, 150 heures de passages télévision, presqu’autant de passages radio, et de dizaines d’articles. Un véritable travail de fond qui permet de mieux comprendre la complexité de celui qu’on a trop vite mis dans une case, quelle qu’elle soit. Ensemble nous essaierons de comprendre pourquoi Alain Finkielkraut a pris depuis si longtemps cette position du missionnaire.

Avis de David

Véritable enquête journalistique que nous livre Jean Robin, cet ouvrage éclaire au grand jour la personnalité du philosophe tout autant médiatique que controversé qu’est Alain Finkielkraut.

Loin de tout parti pris, l’auteur, en partant des sources publiques écrites et audiovisuelles, dresse un portrait qui tend à l’objectivité et cela quitte à mettre en avant les nombreux, mais pas inconciliables, paradoxes de Finkielkraut. Citant d’ailleurs la phrase de Rousseau : "Je préfère être un homme à paradoxes qu’un homme à préjugés", l’auteur nous amène à mieux comprendre les cheminements intellectuels du philosophe.

Revenant d’ailleurs sur nombre de controverses comme par exemple l’affaire Ha’aretz et l’équipe de foot de France "black-black-black", Jean Robin montre comment des manipulations journalistiques ont souvent déformés les propos initiaux de Finkielkraut.

A cet égard on comprend mieux la difficulté qu’a l’ouvrage à se faire promouvoir dans un paysage médiatique sclérosé par le formalisme de la pensée. En effet, comme le signale l’auteur son livre a le tort de paraître favorable au philosophe à ces détracteurs et négatif à ses supporters. Pourtant l’objectivité a ceci de bon qu’on aime, ou non, en connaissance de cause. Certains ont dû oublier que le mensonge est comme une ombre qui disparait quand on l’éclaire et l’ouvrage de Jean Robin effectue ce travail de mise en lumière. Travail que l’on aimerait bien voir plus souvent dans la presse française.

Très documenté, ce livre sert aussi d’introduction à l’oeuvre de Finkielkraut qui est, et l’avenir le montrera certainement, un intellectuel majeur du siècle passé et présent, que l’on soit d’accord avec lui n’importe pas sur ce fait.

Cet essai, unique en son genre sur le philosophe, devient donc le passage obligé pour quiconque se veut émettre un avis objectif sur Finkielkraut. A moins d’avoir déjà effectué le travail que Jean Robin a fait à savoir lire ses dizaines d’ouvrages et visionné tous ses passages télévisuels sans oublier les émissions de radios. Travail titanesque mais incontournable pour connaître son sujet d’étude. Au final on en est admiratif devant un journaliste qui fait son travail alors que ce sont ceux qui ne le font pas qui devraient avoir honte.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 363
Editeur : Tatamis
Sortie : 1 mars 2009
Prix : 19,90 €


A lire aussi sur Onirik

La position du missionnaire
Tatamis lance une souscription
Experto - Avis +
Ils ont tué la télé publique - Avis +
Sarkozy, Israël et les Juifs - décryptage du livre par Jean Robin
Tatamis blogue
L'auteur Freyr
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2022 : Gagnez 1 ex de Un Noël royal


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr