Onirik
La mort dans ma peau - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 6 juillet 2019.
Editeur : Milady

Betty Angel : tome 2

roman de Louisa Méonis

Présentation de l’éditeur

«  Je ne sais pas quel est le crétin qui a parlé de repos éternel, mais, celui-là, il n’est pas mort, c’est sûr !  »

Entre entraînement militaire et expédition dans les limbes, la vie au Paradis est loin d’être une sinécure, c’est moi qui vous le dis ! Fraîchement morte et devenue, je ne sais pas trop comment, apprentie de La Mort, moi, Betty, petite, ronde et maladroite comme pas deux, n’ai rien à voir avec ces canons de beauté que sont les anges.

Pourtant, La Mort semble persuadé que j’ai du potentiel. Et pour ses beaux yeux, je serais prête à faire tous les efforts du monde. Toujours sombre et mystérieux, il se montre étrangement plus prévenant à mon égard depuis qu’il y a du mouvement en Enfer. Loin de moi l’idée de m’en plaindre, mais je ne vois pas vraiment en quoi l’Enfer me concerne...

Avis de Valérie

On retrouve notre héroïne, Betty, morte, ayant atterri au Paradis après être passée par de drôles d’épreuves. Elle est choisie par La Mort pour être son apprentie, mais éprouve un sérieux faible pour ce superbe mâle, plutôt renfermé.

Betty, toujours boulotte et maladroite, se pose des milliers de questions, mais n’obtient aucune réponse, ou presque. Toujours aussi émotionnellement instable, elle suranalyse les moindres marques d’affection d’Azraël, comme ses fuites.

Le Paradis n’est pas un lieu de villégiature ! Les guerres de pouvoir sont légion et n’inspirent pas le repos éternel. De plus, parce que la jeune femme est atypique, n’appartenant pas au sérail angélique, elle est malmenée par les autres stagiaires.

Heureusement, La Mort semble l’estimer de plus en plus et elle qui a toujours été ignorée sur terre, a l’impression d’être vue, appréciée, peut-être même aimée pour la première fois. Mais il y a toujours quelque chose qui cloche, même la naïve apprentie s’en rend compte. On lui répète qu’elle est une anomalie, elle se découvre des pouvoirs inconnus en ces lieux...

On a autant de plaisir que l’on est étonné d’apprécier ce cliché ambulant qu’est Betty. Au tout début, on lève les yeux au ciel, car la jeune décédée enquille les situations déjà vues dans d’autres romans sans pour autant se rattraper sur un autre point, comme la richesse narrative ou la mythologie.

Mais pourtant, encore une fois, on est accroché et on se régale. Louisa Méonis ajoute son petit plus, l’humanité, en quelques mots à ces situations et on s’attache à ses créatures. Dans ce second tome, l’auteur étoffe la trame qui permet à ses personnages de prendre de l’ampleur.

L’intrigue, elle aussi, gagne en intérêt. On en apprend plus sur l’Enfer et ses ouailles, l’enfant perdu, comme les querelles intestines qui menacent la paix et l’équilibre des Cieux...

Encore une fois, après avoir lu vite cet opus, on attend la suite avec impatience ! Si ça ne révolutionne pas l’urban fantasy, si ça ne détrône pas les meilleurs auteurs du genre, c’est efficace et bien fait.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 288
Editeur : Milady
Collection : Bit-lit
Sortie : 19 juin 2019
Prix : 8,20 €


A lire aussi sur Onirik

La mort me va si bien - Avis +
Tant de raisons de s’aimer - Avis +
Les Opposés s’attirent - Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr