Onirik
La Voie de la justice - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 30 janvier 2020.

Un film incroyablement puissant, qui malgré une réalisation classique et linéaire, mais en lumière le jeu des acteurs, comme cette histoire vraie d’un avocat qui abandonne volontairement la carrière prometteuse qui lui était promise pour réouvrir les condamnations à mort d’hommes sans ressources, dans l’état d’Alabama !



film américain de Destin Daniel Cretton (2020)

Présentation officielle

Le combat historique du jeune avocat Bryan Stevenson. Après ses études à l’université de Harvard, Bryan Stevenson aurait pu se lancer dans une carrière des plus lucratives. Il décide pourtant de se rendre en Alabama pour défendre ceux qui ont été condamnés à tort, avec le soutien d’une militante locale, Eva Ansley.

Avis de Valérie

1993, un jeune avocat, diplômé de Harvard, va s’enterrer dans une petite ville d’Alabama, afin de défendre les prisonniers sans ressources dans le couloir de la mort. En effet, le jeune homme a compris que ceux qui s’y trouvent emprisonnés, dans cet Etat rural du sud des Etats-Unis, le sont souvent d’une manière arbitraire, inique et illégale.

Entre autres, il s’intéresse au cas de Walter McMillian, que tout le monde appelle Johnny D. Arrété pour le meurtre d’une jeune fille blanche alors que de nombreux témoignages affirment qu’il était ailleurs. Un an après les faits, il est arrêté et jeté en prison, puis condamné sans enquête, ni véritable procès. Johnny D. semble être un homme bien, il a déjà épuisé tous les recours et son dernier avocat a pris tout l’argent qu’il avait.

C’est une histoire humaine tragique basée sur l’histoire vraie de l’avocat Bryan Stevenson. Les droits civiques, et la bataille pour les faire accepter dans les Etats du Sud dans les années 60, sont censés avoir posé les fondations pour une égalité des droits entre les Noirs et les Blancs dans l’ensemble du pays. Pourtant, le racisme y est toujours présent et imprègne l’ensemble de la société. Shérifs et juges sont tous puissants, car élus et non nommés, et les différences des lois comme des représentants légaux avec le gouvernement fédéral permettent tous les excès.

C’est inégal et injuste, et c’est surtout totalement inhumain. Et au contraire de l’implacable enquête présentée dans le film Mississippi Burning, le scénario s’intéresse au ressenti humain plutôt qu’aux faits. Les images l’affirment, certes, mais c’est totalement détectable, le réalisateur prend le parti de montrer tout ce que l’on peut ressentir face à une exécution capitale.

La détresse, le sentiment de néant qui touche tout ceux qui s’approchent du condamné, la fin d’une existence avortée, l’impossibilité d’obtenir la justice à laquelle tout le monde finalement aspire, et ce pardon nécessaire aux uns et aux autres pour survivre... exécutés au même titre que l’objet innocent (ou pas, ce n’est finalement pas la question) du délit. C’est magistral et si le reste de la réalisation est plutôt classique et linéaire, c’est pour mieux mettre en valeur l’incroyable jeu des acteurs !

Si Michael B. Jordan est un peu jeune, il s’en sort avec les honneurs. Face à lui, on découvre un incroyable Jamie Foxx, transformé par sa prestation. Des seconds rôles qui n’auraient pas dû avoir autant de place s’émancipent du papier pour prendre une incroyable importance, comme Rob Morgan dans le rôle du condamné. O’Shea Jackson Jr. s’avère vraiment bon et on a hâte de le retrouver dans d’autres exercices. Brie Larson est tout à son rôle et elle est parfaite, mais qui en doutait ?

Bien sûr, c’est romancé et sûrement aseptisé, mais c’est pour mieux mettre en lumière ce qui est le coeur du film... A vous de le ressentir.

En conclusion, même si la réalisation est linéaire et peut paraître parfois longuette, on ne s’ennuie pas, grâce au coeur du sujet qui reste, en 2020, toujours d’une cuisante actualité. Les acteurs, tous les acteurs, sont habités et offrent leur prestation incroyable au seul propos du film. Cela donne un fait détestable de société présenté d’une manière brillante et puissante.

Ne le ratez pas !

Fiche technique

Sortie : 29 janvier 2020
Durée : 137 minutes
Genre : biopic
Avec Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson, Rob Morgan, Tim Blake Nelson, O’Shea Jackson Jr., etc.

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr