Onirik
L’homme qui ne craignait personne - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le mercredi 20 juillet 2011.

Idaho, 1890. Après une enfance malheureuse, Rose se voit imposer le mariage avec un jeune bourgeois de San Francisco. Tout parait les séparer, et pourtant...



Editeur : J’ai lu

roman de Robin Lee Hatcher

Présentation de l’éditeur

Quoi de plus atroce que d’être réveillée en pleine nuit, écrasée sous le poids d’un inconnu ? Une main calleuse se plaque sur la bouche de Rose.

- N’aie pas peur ma belle ! On va bien s’amuser tous les deux...

Mad Jack, l’ami de son père ! De sa main libre, l’homme déchire la chemise de nuit, dénudant Rose jusqu’à la taille. Tout à coup, c’est un véritable chat sauvage qu’il tient entre ses bras. Rose laboure de ses ongles le visage de son agresseur. Un coup de genou dans le bas-ventre achève la besogne. D’un bond, elle saute hors du lit et se précipite, entièrement nue, dans le couloir. Mais où aller à présent ? La porte la plus proche est celle de la chambre de Michael Rafferty. Tant pis, Rose n’a pas le choix ! A ce moment une lumière crue inonde la pièce.

- Qu’est-ce que vous fichez avec ma fille, Rafferty ? Je vais vous faire expédier en prison pour détournement de mineure. A moins que vous ne l’épousiez...

Avis de Na Dia

Au vu du résumé l’histoire paraissait intéressante, et assez inédite, mais l’intérêt s’arrête là, au résumé ! On nous sert une histoire d’amour qui commence par la haine. La haine du héros envers celle avec qui il doit se marier de force !

Nous étions en droit de nous dire "chic des dialogues piquants !"... Mais non.. Le héros qui la déteste et lui en veut, ca ne dure que... quelques pages ! A tel point qu’il tombe amoureux d’elle si vite que l’on se demande si l’éditeur n’a pas coupé des chapitres !

Mais non, cette bluette est complète et l’effet ne prend pas... Le héros est trop fade, il est riche, beau, et a une enfance malheureuse a cause d’un père volage (oui donc vous imaginez bien que le pauvre ne peut pas s’engager... déjà vu ?! )

L’héroïne elle, échappe un peu à ce schéma mais elle ne sauve pas l’histoire, son histoire personnelle est plus "triste" : le père de celle ci, qui part appât du gain, va jusqu’à enlever sa propre fille et demander une rançon !

Nous avons connu mieux et la fin est si prévisible que l’on est pas du tout transporté par notre lecture. Bref, nous trouvons un manque cruel d’émotions dans cette romance. Dommage car ce livre est bien écrit et l’écriture est fluide, mais les dialogues creux font que l’on regrette d’avoir perdu du temps et de l’argent...

Avis d’Enora

Ce livre est le second d’une série basée sur l’évolution d’une petite ville appelée Homestead, dans l’Idaho à la fin du XIXe. Le personnage principal est une jeune fille, Rose, qui a grandi dans la violence que faisait régner sur la famille, un père porté sur la boisson. Une enfance dominée par la peur des coups qui tombaient sans discrimination sur elle, sa mère ou son frère.

Quand l’histoire commence, le père est incarcéré à Denver et sa mère fait vivoter tant bien que mal une petite pension de famille. Quant à Mark, son frère, il a pris la relève paternelle, n’hésitant pas à terroriser les deux femmes pour leur soutirer de l’argent. A l’annonce du retour du père, Rose décide de s’enfuir ; coûte que coûte elle trouvera un moyen pour ne pas revivre l’enfer. Arrive alors à la pension de famille, un jeune homme de la bonne bourgeoisie de San Francisco, Michael, décidé à monter un hôtel à Homestead pour montrer sa valeur à son père …

Pas de demi-teintes dans les caractères, il y a les bons et les méchants, mais le personnage de Rose est intéressant. Son passé difficile l’a fragilisée, comme tous les enfants maltraités elle ne se croit pas « aimable » et ne pense pas que quelqu’un puisse éprouver pour elle un amour durable. C’est ce qui va attirer Michael, ce battant va relever le défi comme une sorte de challenge. D’autant qu’il est rongé par la culpabilité de la haine qu’il éprouve pour son demi-frère. Dans cette relation amoureuse chacun va soigner chez l’autre les cicatrices d’une enfance douloureuse. C’est une très jolie histoire.

On peut néanmoins regretter deux choses : le manque de consistance du fond historique, la description de la vie dans l’Idaho au XIXe siècle est pratiquement inexistante, et le survol trop rapide d’un autre couple très intéressant, celui de Laura, la métisse indienne adoptée, et de Yancy le cow-boy. Ces personnages attachants auraient mérité une place plus importante dans le roman.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 253
Editeur : J’ai lu
Collection : Aventures et passion
Sortie : mai 2010
Prix : 5,40 €

L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nadia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr