Onirik
Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 26 septembre 2012.

En cette rentrée littéraire, nul doute que ce petit livre d’une très belle justesse, à la fois ironique et touchant, de Philippe Delerm occupera une place de choix !



Editeur : Seuil

de Philippe Delerm

Présentation de l’éditeur

"Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l’avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire. L’interlocuteur ne doit pas se récrier avant la remarque promise. Mais une petite réticence aux commissures des lèvres signifiant "Toi, passer pour un vieux con !?" semble bienvenue. Elle était espérée. "

Traquant les apparentes banalités de nos discours, nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances, de petits travers, de rires en coin. La vérité de nos vies, en somme. Tour à tour attendri, moqueur ou mélancolique, il s’attache aux détails qui nous dévoilent un monde. Des mots qui nous échappent, des instants vécus par tous.

Avis d’Artemis

Disons-le d’emblée : cet ensemble de courts textes (2-3 pages par "petite phrase", pour reprendre l’expression du titre) est une réussite !

L’écriture est belle, et il y a un côté jubilatoire des mots, un immense plaisir des mots. Les textes sonnent incroyablement juste et résonnent en chacun de nous (certains plus que d’autres en fonction de notre âge et de notre expérience !).

Ironie, mélancolie, humour, tendresse... aucun d’entre eux n’est neutre ou ne laisse indifférent. A certains instants, l’auteur n’hésite pas à dénoncer les travers de notre société ou les déformations de langage, avec sa plume intelligente et acérée.

Dans Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long, Philippe Delerm s’amuse ainsi à décortiquer les expressions qui font notre quotidien, de "J’étais pas né", à "C’est presque de mauvais goût", en passant par "Quand on est dedans, elle est bonne" (qui ne manquera pas de faire sourire les amateurs de baignade dans la Manche !) ou "C’est peut-être mieux comme ça" et "Je ne m’en servirai plus, maintenant" (qui sont parmi les textes les plus émouvants de ce recueil), ou encore "Et là, c’en était pas une" (oui, oui, cela fait bien référence au cauchemar pour se garer à Paris !).

Il serait trop long de citer toutes les "petites phrases" de ce livre, chacune d’entre elles un petit bijou. Alors il ne vous reste plus qu’une chose à faire : lisez-le !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 123
Editeur : Seuil
Sortie : 13 septembre 2012
Prix : 14,50 €


A lire aussi sur Onirik

Elle marchait sur un fil - Avis +
Je vais passer pour un vieux con
L'auteur Artémis
Son site : Curieuse Artemis
Sa fiche
A gagner !

19 octobre : Gagnez 2 DVD et 1 roman Poldark


du 19 au 29 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr