Onirik
Hors de portée - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le mercredi 4 juin 2014.
Editeur : J’ai Lu

roman de Georgia Caldera

Présentation de l’éditeur

Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c’est dans la société de décoration d intérieur qu’elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps.

Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d’Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d’aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?

Avis de Hiromichi

Au début de cette romance on s’interroge, le titre comporte-t-il une erreur ?

En effet, on nous décrit Scarlett comme une femme indépendante, qui a un problème avec les relations amoureuses, qui est plutôt jolie sans être une bombasse, qui fait un bon 42 mais qui s’affirme sans complexe. La jeune femme revient d’un exil de dix ans à Marseille pour le décès de sa mère. Elle récupère ainsi la maison familiale et décide de s’accorder un nouveau départ en région parisienne.

Ce nouveau départ fait place à Louise, sa sublime cousine, ex-mannequin, avec laquelle elle va monter une petite entreprise toute fraîche. C’est par ce biais que Scarlett entend d’abord parler de son nouveau futur client, en des termes très peu élogieux si ce ne s’est sur son physique de rêve. Puis, dans une première rencontre, elle découvrira qu’il n’est pas exactement comme elle se l’imaginait.

Le magnifique Aidan Stern est physiquement assez classique dans ce genre de romance, grand, bel homme, des yeux envoûtant, un corps à damner un saint. Un tombeur de glace qui fait craquer toutes les filles, accompagné d’un caractère exécrable du premier point de vue.

La première rencontre est plutôt surprenante, on n’a l’impression d’avoir loupé quelque chose. Le caractère de cochon ne nous est pas servi dès l’entrée, il est étonnamment doux et prévenant à certains moments. On sent qu’il cache quelque chose, qu’il a un secret envers Scarlett, on nous donne clairement l’impression que cette rencontre n’est pas due au hasard. Scarlett, elle, ne s’en rend pas compte entièrement dû au coup qu’il lui met en lui rappelant de biens mauvais souvenirs.

Plus on avance dans cette romance plus on est surpris, Aidan semble avoir une double personnalité, ou plutôt d’avoir un caractère de petit garçon qui met le masque d’un homme glacial. C’est une grande impression que le personnage donne et cela peu surprendre car c’est assez atypique.

Certes il est aussi un homme, un petit peu obsédé, fou d’amour et de passion, complètement accro, mais il reste humain et arrive à se maîtriser. Pas comme beaucoup de héros, il laisse Scarlett faire ses propres choix. Il n’exige d’elle qu’une chose, un total abandon car il la veut. C’est un personnage masculin assez particulier. Mais il est plutôt parfait dans le sens où il se donne corps et âme, et c’est à ce niveau-là qu’on comprend le titre, il est désespérément fou d’elle.

Peu à peu, on va suivre leur relation qui s’établit assez rapidement, celle-ci est tantôt mignonne, tantôt pleine de passion et tantôt pleines de doutes. Des secrets remontent, des abcès se doivent d’être percés. Des peurs, un passé commun, beaucoup d’éléments faisant croire au destin, au prince charmant. Aidan et Scarlett ne sont ni l’un ni l’autre parfait, mais tous les deux ont un comportement plutôt réaliste, assez juste avec des réactions plausibles, bien que parfois un peu tiré à l’extrême pour Aidan.

L’histoire bien qu’ayant parfois quelques petites longueurs est assez complète, on ne se retrouve pas avec pleins de questions dont on aurait jamais la réponse. Elle n’est pas non plus grandement originale mais reste sympathique à suivre. Les personnages sont relativement attachants. Elle soulève aussi d’éternelles questions sur l’observation prolongée de l’être aimé (psychopathe ou pas psychopathe, telle est la question).

L’écriture quant à elle est agréable, on retrouve la plupart des critères des romances contemporaines, on regrettera peut-être les multiples "bordel(sic)" mais on s’y fait vite.

Dans tous les cas, cette romance reste fraîche et le héros renouvelle un peu le genre des P-D-G dominants voulant régir chaque pas de leur compagne, ce qui est plutôt sympa car il paraît ainsi plus humain. Et puis notons aussi à quel point les pages se tournent avec facilité !

Fiche Technique

Format : semi-poche
Pages : 480
Editeur : J’ai lu
Collection : Sentimental
Sortie : 4 juin 2014
Prix : 8,90 €


A lire aussi sur Onirik

Les Brumes de Cendrelune : tome 2 - Avis +/-
P.-S. : Joyeux Noël
Les Brumes de Cendrelune : tome 2 - La symphonie du temps
Les brumes de Cendrelune : tome 1 - Avis +
Le Jardin des âmes - Avis +
Les brumes de Cendrelune : tome 1 - Le jardin des âmes
Portrait Chtinois des Halliennales : Georgia Caldera
Nos chemins de travers - Avis +/-
Hors de question
Hors de portée - Avis +
Gagnez 3 Déliquescence
Les larmes rouges - Avis +
Réminiscences - Avis +
Les Larmes Rouges tome 1 : Réminiscence
L'auteur Hirone
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr