Onirik
Horns - Avis+
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 30 septembre 2014.

Pour beaucoup, Horns sera sans nul doute une des meilleures productions de l’année !



Film américain de Alexandre Aja (2014)

Mardi 16 septembre au soir, avait lieu à Paris au Gaumont Champs-Elysées, la grande Avant-Première française du nouveau film de Daniel Radcliffe Horns.

Présents deux heures avant, devant le tapis rouge, la star d’Harry Potter et le réalisateur Alexandre Aja sont arrivés sur la plus belle avenue du monde aux alentours de 20h15.

S’en est suivie une pléiade de hurlements venant des fans de Daniel. Il a ensuite pris la peine de signer des autographes et de se faire prendre en photo avec ses fans qui le suivent depuis qu’il a 11 ans avec le tout premier opus de la saga Harry Potter.

Vêtu d’un costume gris et d’une chemise noire, il nous apparaît au début pas très grand, mais avec une popularité extrêmement importante.

Les plus grandes télévisions étaient présentes : M6, TF1, BFM Tv et NRJ12, auxquelles Daniel Radcliffe a accordé une interview à chacune d’elles.

Vient ensuite le moment de rentrer en salle pour présenter son film, acclamé bien sûr par le public. C’est accompagné du réalisateur qu’il répond aux questions posées par les présentateurs d’ NRJ12.

Puis une dizaine de minutes plus tard, toute l’équipe du film quitte les lieux sous un tonnerre d’applaudissements.

Présentation officielle

Soupçonné d’avoir assassiné sa fiancée, rejeté par tous ceux qu’il connaît, Ignatius a sombré dans le désespoir. Un matin, il se réveille avec des cornes sur la tête. Celles-ci lui donnent un étrange pouvoir, celui de faire avouer leurs plus noirs secrets aux gens qu’il croise. Ignatius se lance alors à la recherche du véritable meurtrier…

Avis de David

Tout d’abord, avant d’être une œuvre cinématographique, Horns est une adaptation du roman du même nom paru en 2010 et signé par Joe Hill, qui n’est autre que le fils de Stephen King.

"Le mélange de ton de cette allégorie de l’Amérique moderne m’a frappé par sa nouveauté. J’ai été ému par l’histoire d’amour, séduit par la satire et amusé par ce portrait absurde et un brin morbide de la nature humaine. (...) Mais ce qui m’a attiré le plus dans le roman, c’est sa manière de puiser dans une mythologie universelle sous un angle très rock’n roll et totalement dans l’esprit de la culture populaire. Il ne s’agit pas d’une parabole sur la lutte entre le Bien et le Mal, mais d’un thriller surnaturel doublé d’une quête romantique", raconte Alexandre Aja (source Allociné).

Alexandre Aja, le réalisateur du film, a choisi comme acteur principal pour incarner Ignatius, Daniel Radcliffe. Le moins que l’on puisse dire, c’est que quand on regarde Daniel dans ses scènes d’actions, à aucun moment on ne pense au jeune garçon qui tournait dans la saga qui l’a fait connaitre. Daniel Radcliffe nous a prouvé à tous qu’il y avait un après Harry Potter grâce à son talent d’acteur, sa force de caractère, sa manière de se mettre dans la peau de son personnage. Bref, habituez-vous à le voir sur grand écran, car sa carrière d’acteur ne fait au final que commencer. Dailleurs, des rumeurs courent actuellement, qu’il aurait été approché par Marvel pour incarner le futur blockbuster de la firme, à savoir Docteur Strange !

Dans Horns, Daniel joue donc le rôle de Ignatius, un jeune homme qui se voit accusé du meurtre sanglant de sa bien-aimée. Tous l’accusent. Il ne reçoit quasiment aucun soutien. Tous veulent le voir mourir et payer pour son crime. Seulement lui, ne se souvient de rien. Jamais il n’aurait touché un cheveu de sa belle, qu’il connait depuis sa tendre enfance. Il va se battre pour prouver son innocence et découvrir le vrai meurtrier, grâce à ses deux cornes qui vont soudainement pousser sur son front. Elles lui conféreront le pouvoir de connaitre la vérité sur cette sale affaire.

Il est assez difficile de classer ce film dans un genre en particulier. En effet, cette histoire est poussée par une certaine dramaturgie due au meurtre et aux fausses accusations. En plus d’être un véritable drame, on peut noter quelques scènes du film qui sont dédramatisées et où le public ne peut s’empêcher de rire aux éclats.

Ensuite, le fantastique est très présent dans cette production. Déjà à cause des cornes qui poussent sur le crane mais aussi grâce à la transformation d’Ignatus en dernière partie. Enfin, ce film est quand même pour un public averti sachant qu’il y a des scènes vraiment atroces et difficiles à regarder.

Le réalisateur est français, mais on est bel et bien dans une grande production hollywoodienne, avec une très bonne performance des acteurs, un scénario qui tient la route, une bande son rock exceptionnelle sans oublier des décors majestueux et splendides.

Même si l’histoire se déroule en Alaska, Horns, a été tourné au Canada, en Colombie Britannique, à Squamish, Vancouver et Mission, de septembre à décembre 2012 : "Nous recherchions quelque chose d’unique. Nous avons passé plusieurs semaines de repérages dans les montagnes, les parcs et des fjords glacés pour découvrir l’endroit où installer notre cabane dans les arbres. Nous avons trouvé une zone très densément boisée, avec une mousse incroyable qui recouvrait les chemins, pendait des arbres et avait poussé là naturellement et tout envahi. On aurait dit un décor tellement c’était parfait !", raconte Alexandre Aja (source Allociné).

Pour beaucoup, Horns sera sans nul doute une des meilleures productions de l’année !

Fiche technique

Sortie : 1er octobre 2014

Durée : 119 minutes

Avec : Daniel Radcliffe, Max Minghella , Joe Anderson, Juno Temple, Kelli Garner, James Remar, Heather Graham

Genre : épouvante, drame, thriller

L'auteur David C.
Son site :
Sa fiche
A gagner !

28 avril : Gagnez le tome 1 de Incarnatis


La gagnante est prévenue !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr