Onirik
Grâce à Dieu - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 19 février 2019.

Film remarquable par sa pertinence, et le jeu de ses comédiens.



film franco-belge de François Ozon (2018)

Présentation officielle

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants.

Il se lance alors dans un combat, rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi.

Mais les répercussions et conséquences ne laisseront personne indemne.

Avis Marielle

- Le contexte

L’affaire Preynat est clairement le sujet du film. Pour ceux qui n’ont pas suivi cette actualité, le père Preynat est un prêtre qui a abusé de jeunes garçons pendant des années dans le mouvement scout en région lyonnaise. A la suite de la création de La Parole libérée dont il est question dans le film, il a été recensé 70 victimes présumées. Le père Preynat a été mis en examen en janvier 2016 et placé sous contrôle judiciaire pour agressions sexuelles.

Il n’a jamais nié les faits, mais sa hiérarchie l’a toujours couvert, de façon incompréhensible. En particulier le cardinal Barbarin, Régine Maire et cinq autres personnes de la hiérarchie catholique lyonnaise ont comparu devant un tribunal correctionnel en janvier 2019 pour non-dénonciation d’abus sexuels sur mineurs et non-assistance à personne en danger. Le délibéré est attendu pour le 7 mars.

Malgré une demande de suspension de la sortie du film par les avocats du père Preynat, le procès du prêtre étant en cours, Grâce à Dieu sortira bien le 20 février, selon une décision de justice.

- Le film

François Ozon a su traiter ce sujet de manière objective et très factuelle, sans prendre parti, avec une grande pudeur, et une absence de jugement sur l’Eglise catholique. Il raconte la création de l’association La parole libérée qui vient en aide aux victimes du père Preynat. Alexandre, présent lors de la projection du film, a précisé qu’il correspondait à 95% à la réalité. Le nom de famille des victimes a été modifié, pas celui des présumés coupables.

Les comédiens sont remarquables dans leur jeu sobre et authentique. Leur souffrance et les conséquences de leur traumatisme sont montrées avec justesse. La dénonciation par les victimes des traitements subis lors de leur enfance a demandé énormément de courage et de force. Mais à aucun moment ils ne se prennent pour des héros, un de leurs buts est de faire prendre une bonne direction à l’Eglise catholique, pas de la détruire.

Ce film est à voir pour sa qualité cinématographique et son actualité immédiate. Il est à noter que le lendemain de sa sortie, va paraître un livre, Sodoma, qui fait suite à une enquête de Frédéric Martel sur l’homosexualite qui règnerait dans la haute hiérarchie catholique au Vatican. Le même jour, soit ce jeudi 21 février, aura lieu au Vatican une réunion sur les abus sexuels dans l’Eglise, réunissant des centaines d’évêques à l’appel du Pape François. Les trois conjugués pourraient être l’occasion d’un assainissement de l’Eglise.

Fiche technique

Sortie : 20 février 2019

Avec : Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud, Josiane Balasko, Frédéric Pierrot

Durée : 137 minutes

Genre : drame

Récompense : prix du jury de la Berlinale 2019

L'auteur Marielle
Son site :
Sa fiche
A gagner !

17 février : Gagnez 2x2 entrées pour 34e Festival des Arts Martiaux


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr