Onirik
Goodbye, Red Beryl : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Manga - Manhwa - Manhua -> Dernière mise à jour : le samedi 2 novembre 2019.
Éditeur : Taïfu Comics

d’Atami Michinoku

Présentation de l’éditeur

« Dans ce cas, tue-moi… »

Depuis son enfance, Akihito est convaincu de sa propre inutilité. Un jour, alors qu’il est sur le point de renoncer à la vie, un étranger lui vient en aide, lui donnant alors une raison d’exister. En sauvant la vie du garçon, Kazushige, ne s’attendait certainement pas à le voir insister pour lui rendre visite, et ce malgré la distance qu’il tente d’instaurer. Vampire solitaire, la gentillesse du jeune humain finit par le toucher et il ne peut résister à l’envie de mieux le connaître.

Avis de Hirone

Kazushige Tsuda se trouve en 2017 face à la tombe de la famille Kobayashi. Son histoire commence avec Akihiko Kobayashi en 1968. Le jeune homme, sortant à peine de l’adolescence, est orphelin, il a toujours été maltraité par les autres, malgré sa gentillesse et ses sourires. Il n’a personne et personne n’a besoin de lui, une solitude immense le fourvoie. Akihiko a failli mourir et à ce moment, il se disait que sa vie ne valait rien, mais Kazushige l’a sauvé en se blessant mortellement… Du moins, ça aurait été mortel s’il avait été humain, car Kazushige est un vampire.

Cette rencontre changea alors la vie d’Akihiko, car quelqu’un s’est soucié de lui. Quelqu’un a voulu qu’il vive et ce quelqu’un, affreusement séduisant, lui donna envie de s’occuper de lui face à la solitude des années qui s’écoulent. On arrive ainsi dans un quotidien qui s’installe entre les deux hommes. Un quotidien qu’ils apprécient, même si Kazushige ne veut pas se l’avouer dans un premier temps. Ce quotidien fait qu’Akihiko tombe peu à peu amoureux de ce vampire ténébreux.

Akihiko pose des questions, s’intéresse à lui, et comme nous, il découvre peu à peu le passé de Kazushige. Pourquoi ce dernier veut-il mourir, qu’a-t-il vécu avant de devenir vampire ? Atami Michinoku prend son temps pour développer la relation entre les deux héros, elle développe leur passé et leur personnalité.

Son trait est également très fin, les personnages sont beaux et on sent chez eux un certain sérieux. Ils sont matures et ont du vécu, de plus l’époque à laquelle ils vivent apporte une atmosphère différente au manga. C’est sans oublier qu’il y a ici des rivaux qui cherchent à s’amuser avec nos héros. On est ainsi curieux de savoir comment ils vont se sortir des pièges qui seront mis sur leur chemin. Et jusqu’au bout, on se retrouve surpris par le déroulement.

Goodbye, Red Beryl est un manga qui traite le mythe du vampire avec finesse. Il est agréable qu’il prenne son temps pour développer son univers et ses personnages, et avec grand plaisir le manga est pour l’instant relativement tout public. Bien sûr, il n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes. Et il ne plaira pas forcément au regard de son style sérieux, même s’il y a des traits d’humour. Il présente également parfois un aspect malsain (autour de certains vampires), un peu de nudité. C’est autrement un très bon tome de lancement, car oui, notre curiosité est plus que titillée !

Fiche technique

Format : poche
Pages : 162
Mangaka : Atami Michinoku
Titre japonais : Red Beryl ni Sayonara
Éditeur : Taïfu Comics
Collection : Yaoi
Prix : 8,99 €
Sortie : 26 septembre 2019

L'auteur Hirone
Son site : Insta de Jojo
Sa fiche
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr