Onirik
First Love : Le dernier Yakuza - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 8 janvier 2020.

Les personnages sont nombreux et hauts en couleur, ils ont chacun une réplique ou un gimmick qui fait qu’on se souvient d’eux. Et puis surtout, on rit, on ne peut pas s’empêcher de glousser tant les personnages sont parfois crétins ou qu’ils n’ont pas de chance. Bref, First Love est un très bon divertissement, parfait pour se changer les idées.



film anglo-japonais de Takashi Miike (2019)

Présentation officielle

Contraint d’arrêter la boxe après la découverte d’une tumeur qui ne lui laisse que très peu de temps à vivre, Leo va croiser la route de Monica, une prostituée toxicomane, à qui il va venir en aide, ce qui va déclencher de nombreuses conséquences imprévues...

Avis de Hirone

Masataka Kubota (Léo) est bien présent, cette année, sur les grands écrans français, même si pour Tokyo Ghoul 2 et Diner, ces projections étaient exceptionnelles. On le retrouve dans First Love/Hatsukoi ce premier janvier 2020 dans le dernier film du réalisateur japonais Takashi Miike. Il joue ici Léo, un jeune boxeur sans grande ambition ni beaucoup de rêves. Cependant, il va apprendre un jour une terrible nouvelle qui va le secouer.

À côté de cela, les yakuzas japonais et la triade chinoise se regardent en chiens de faïence. Alors quand Kase, un petit yakuza dans la hiérarchie, décide de détourner la drogue de sa maison pour mettre le méfait sur le dos des Chinois, la guerre éclate rapidement. Léo va tomber sur Monica, une jeune fille droguée et exploitée pour rembourser les dettes de son père. Malheureusement pour lui, la jeune femme est l’appât de toute la mascarade.

On pourrait croire comme ça que Léo et Monica seraient au centre de l’attention. C’est le cas à certains moments, mais ils ne monopolisent pas l’écran et c’est plutôt une bonne chose. Car cela nous permet de faire la connaissance d’une multitude de personnages barrés, pas toujours doués, mais surtout survoltés.

Tout le petit monde se croise, interagit, se bat. Nous sommes dans un Takashi Miike, si le sang et l’extravagance vous dérangent, ce film ne vous plaira pas. Autrement, vous passerez un très bon moment, car le scénario a un rythme soutenu et dynamique. Il nous offre quelques petites pauses où on ne s’ennuie jamais.

Les personnages sont nombreux et hauts en couleur, ils ont chacun une réplique ou un gimmick qui fait qu’on se souvient d’eux. Et puis surtout, on rit, on ne peut pas s’empêcher de glousser tant les personnages sont parfois crétins ou qu’ils n’ont pas de chance. Bref, First Love est un très bon divertissement, parfait pour se changer les idées.

C’est un film qu’il faut aller voir !

Fiche technique

Sortie : 1er janvier 2020
Durée : 108 minutes
Avec Masataka Kubota, Nao Ohmori, Shôta Sometani...
Genre : action
Distributeur : Haut et Court


A lire aussi sur Onirik

Vivarium
Monos
Adoration
First Love
The Lighthouse
The Lighthouse - Avis +/-
Lillian
VOD : The Art Of Self-Defense - Avis +
Knives and skin
Knives and skin - Avis +/-
Little Joe
Koko-di Koko-da
Koko-di Koko-da - Avis +/-
Little Joe - Avis +
L’Etrange festival 2019 - Internationale Partie 2
Furie
Furie - Avis +/-
L’Etrange festival 2019 - Internationale Partie 1
L’Etrange festival 2019 - Mondovision
L’Étrange Festival 2019
Palmarès 2019 de l’Etrange Festival
Les nouveaux talents de l’Etrange
Mondovision 2019
Sélection compétition long-métrage de l’Etrange
Ouverture et clôture de l’Etrange !
Les premiers titres à l’Etrange !
L'auteur Hirone
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr