Onirik
Fifty shades of grey - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le jeudi 26 avril 2012.
Editeur : Arrow Books

roman de EL James

Présentation de l’éditeur

When literature student Anastasia Steele is drafted to interview the successful young entrepreneur Christian Grey for her campus magazine, she finds him attractive, enigmatic and intimidating. Convinced their meeting went badly, she tries to put Grey out of her mind - until he happens to turn up at the out-of-town hardware store where she works part-time.

The unworldly, innocent Ana is shocked to realize she wants this man, and when he warns her to keep her distance it only makes her more desperate to get close to him. Unable to resist Ana’s quiet beauty, wit, and independent spirit, Grey admits he wants her too - but on his own terms.

Shocked yet thrilled by Grey’s singular erotic tastes, Ana hesitates. For all the trappings of success – his multinational businesses, his vast wealth, his loving adoptive family – Grey is man tormented by demons and consumed by the need to control. When the couple embarks on a passionate, physical and daring affair, Ana learns more about her own dark desires, as well as the Christian Grey hidden away from public scrutiny.

Can their relationship transcend physical passion ? Will Ana find it in herself to submit to the self-indulgent Master ? And if she does, will she still love what she finds ?

Avis de Callixta

C’est l’éternelle histoire du papillon qui s’approche de la flamme, d’Icare qui veut flirter avec le soleil et du Petit Chaperon Rouge qui veut voir le loup de plus près. E.L James n’a pas vraiment inventé le thème de son histoire mais elle a su lui rendre un bel hommage.

E.L James a publié en mai 2011, le premier tome d’une trilogie dans l’anonymat le plus total mais elle est en train de se créer une belle réputation, obtenant même une nomination pour la meilleure romance de l’année du site Goodreads aux côtés d’auteurs bien plus réputées soutenus par de grandes maisons d’édition.

Il y a sans doute un phénomène qui commence, tout à fait justifié par l’excellence du récit, sa totale nouveauté et son audace. Il fallait oser passer des centaines de pages à disséquer une relation toxique, une liaison dangereuse, qui va pousser ses protagonistes à leurs limites. Le résultat est étonnant et inédit, passionnant pour le lecteur.

Tout est nouveau dans cette histoire hormis le thème, comme nous l’avons dit. Anastasia Steele est étudiante dans le nord-ouest des Etats-Unis, et nous voyagerons beaucoup avec les héros entre Vancouver (aux États-Unis, pas au Canada), Portland et Seattle.

Pour aider sa meilleure amie malade qui doit interviewer un jeune chef d’entreprise, généreux donateur de leur université et véritable exemple de réussite fulgurante, elle va la remplacer. Cela donne une scène d’entrée intrigante qui captive déjà par l’excellence du face à face qui s’instaure.

Évidemment, l’attirance est immédiate et cela pourrait être le début d’une énième liaison basée sur la différence sociale avec un tycoon arrogant sauf que Christian Grey est tout cela mais également adepte de relations sexuelles très particulières, qui ne sont pas vraiment le quotidien d’Anastasia. Il va bien essayer de la prévenir, tenter de contrôler l’embrasement qui commence mais c’est peine perdue et ils vont tous les deux commencer à se brûler mutuellement.

Ce premier tome est entièrement consacré à quelques semaines de cette relation, à son début, lorsqu’Anastasia découvre à qui elle a affaire et va devoir trouver si elle peut supporter ce genre de liaison avec un homme qui pratique la BDSM et chercher une femme soumise pour répondre à ses besoins de domination.

Elle va y passer de longues pages de ce premier tome et chaque mot compte, chaque scène également car nous sommes loin des dilemmes légers que la romance créé parfois. Nous sommes au cœur même de ce qui constitue ces deux êtres que tout sépare, qui ont une chance minime de trouver in terrain d’entente.

Ici, le cadre érotique est bien réel. La BDSM n’est pas une toile de fond, loin de là. Elle n’est pas non plus prétexte pour jouer avec quelques fantasmes connus, c’est un élément primordial du livre, une clé pour comprendre Christian, ce qu’a bien saisi Anastasia.

Les scènes sont donc magnifiques, parfois littéralement hypnotisantes mais elles peuvent également choquer car E.L James n’atténue pas grand-chose et, comme notre héroïne, nous avons parfois un sentiment de rejet voire de dégoût.

Difficile de ne pas s’identifier à la magnifique Anastasia, fraîche, naturelle qui raconte, à la première personne ce qui lui arrive. C’est une très jeune femme encore, d’à peine vingt-deux ans, incroyablement inexpérimentée par rapport à Christian qui n’a pourtant que cinq ou six ans de plus.

Elle comprend dès la première seconde que cette attirance qu’elle éprouve va lui coûter cher mais elle va tout de même essayer et ne cessera jamais de s’adapter. Elle se pose beaucoup de questions, sur un mode amusant, et nous suivons ses délibérations intérieures avec passion.

Quant à Christian, il appartient à une catégorie de héros que nous connaissons bien, ceux qui sont cassés quelque part derrière la façade d’homme sûr de soi, riche, qui a tout réussi. Il vient rejoindre le nombre restreint de ceux qui laissent leur nom.

Christian est de façon évidente brisé par un passé difficile qui n’a pourtant rien d’original. Il est adopté, a eu une mère biologique dont il a peu de souvenirs mais qui sont visiblement atroces, un début de vie sexuelle plus que surprenant. Nous n’en saurons pas plus car il s’est refermé comme une huitre sur ses fêlures au grand dam d’Ana.

La suite de la trilogie devrait en révéler plus. Mais Christian et Ana forment un couple remarquable aussi évident que mal assorti. On sent que la rédemption sera longue et difficile.

Voilà un livre étonnant à découvrir absolument mais sans doute pas à mettre sous tous les yeux. Mais n’hésitez pas à le découvrir même si le sadomasochisme vous fait un peu peur. La romancière en propose une vision passionnante et permet sans doute de mieux comprendre les rapports complexes de domination qui s’instaurent entre les partenaires qui le pratiquent.

C’est aussi une grande histoire d’amour tourmentée, difficile, qui demandera un long chemin semé de concessions et de don de soi pour aboutir, et c’est cela que nous aimons. Malgré la gravité du sujet et son côté sulfureux, le livre garde une atmosphère relativement légère, terre à terre, qui permet de traverser les scènes les plus sombres avec facilité.

Les dialogues sont particulièrement réussis d’ailleurs, surtout entre nos deux héros. Ils basculent du rire aux larmes très vite, de la passion la plus brûlante à la légèreté la plus évanescente. De la même façon, certaines scènes sont très sombres et dégagent une brûlante intensité, d’autres sont extraordinairement romantiques. Enfin, il faut noter la modernité du style tout particulièrement lorsque E.L James transcrit les échanges des deux héros par mails, totalement savoureux.

Vous l’aurez compris c’est une grande romance, originale et passionnante. Le second tome est déjà paru et la conclusion est attendue pour janvier 2012. E.L James aura droit alors, nous l’espérons, à la notoriété qu’elle mérite.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 528
Editeur : Arrow Books
Sortie : 12 avril 2012
Langue : anglais
Prix : 9,90 €


A lire aussi sur Onirik

Monsieur - Avis -
Cinquante nuances de Grey
Cinquante Nuances de Grey - Avis +/-
50 nuances de Grey - Avis +/-
Générale de presse 50 et des nuances
Cinquante nuances de Grey - Avis + et -
Cinquante nuances plus claires - Avis +
Cinquante nuances plus sombres - Avis +
Cinquante nuances de Grey ou une romance qui ne fait pas dans la dentelle
Fifty shades darker - Avis +
Petit format pour Christian Grey
Cinq cent cinquante mille nuances de Grey
Le gris à l’honneur !
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr