Onirik
Délicieux - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 7 septembre 2021.

La petite histoire de la grande Histoire, qui nous raconte la création du premier restaurant, sous la Révolution française... Génial !



film français d’Eric Besnard (2021)

Présentation officielle

A l’aube de la Révolution française, Pierre Manceron, cuisinier audacieux mais orgueilleux, est limogé par son maître le duc de Chamfort.

La rencontre d’une femme étonnante, qui souhaite apprendre l’art culinaire à ses côtés, lui redonne confiance en lui et le pousse à s’émanciper de sa condition de domestique pour entreprendre sa propre révolution.

Avis de Claire

Pierre Manceron est un homme du terroir, il aime les bons produits, mélanger les goûts, les saveurs, les textures. Au service du duc de Chamfort (Benjamin Lavernhe, agaçant à souhait), un oisif riche et pédant qui ne sent pas venir le tournant de la Révolution, le cuisinier se donne coeur et âme, invente, tente, explore. Mais son employeur ne sait pas apprécier son talent, et lors d’une entrevue particulièrement humiliante et injuste, le congédie sans raison valable.

L’homme retourne alors dans "son pays", sur ses terres, là où se trouvent ses racines, et la modeste chaumière dont il a hérité de son père, au fin fond du Cantal. Le lieu est vétuste, mais peu à peu l’idée d’ouvrir un relais fait son chemin, notamment grâce à l’impulsion d’une apprentie inattendue, Louise (Isabelle Carré, lumineuse et terrienne), une veuve qui insiste pour être formée au métier de bouche. Au contact de cette femme hors du commun, le cuisinier s’affine, se perfectionne. S’il apprend les bases à Louise, celle-ci ne tarde pas à avoir des idées... "révolutionnaires" !

Grégory Gadebois prête sa force tranquille au personnage de Pierre, il incarne un homme à la croisée de deux modes qui s’opposent, d’un côté celui des privilèges liés à la naissance et à la noblesse et l’autre, celui des idées nouvelles et audacieuses d’où jailliront les Lumières, et avec elles, une meilleure répartition des chances et des richesses. La révolution s’effectue aussi dans la cuisine, et pas seulement dans les têtes. L’art culinaire devient un moyen d’expression, mais également un moyen de s’émanciper, de vivre dignement du fruit de son travail.

Eric Besnard capture admirablement l’ambiance de cet entre-deux mondes, cette période à la fois euphorique et tourmentée, à l’orée de tous les possibles. Sa palette s’apparente à celle d’un peintre, et il n’est pas rare, à l’écran, d’admirer plus d’une nature morte, fleurs, fruits, légumes, comme une célébration de la nature, des choses belles et simples. Même si ce récit est une fiction, le scénario brode autour de faits réels en prenant quelques raccourcis qui n’enlèvent rien à la qualité du long-métrage.

Petit bémol sur la scène du générique, on imagine mal les personnages réagir de cette façon, même si les acteurs semblent s’amuser beaucoup. On n’en dira cependant pas plus pour ne pas vous gâcher l’effet de surprise...

Fiche technique

Sortie : 8 septembre 2021

Durée : 113 minutes

Avec : Grégory Gadebois, Isabelle Carré, Benjamin Lavernhe, Guillaume De Tonquédec, Marie-Julie Baup, Lorenzo Lebfevre, Laurent Bateau...

Genre : historique

L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr