Onirik
Ceux qui marchent dans les ombres - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 25 octobre 2016.
Editeur : Calmann-Lévy

Scorpi : tome 1

roman de Roxane Dambre

Présentation de l’éditeur

Trempée par l’orage d’été qui s’est abattu sur Paris, Charlotte Laroche, 23 ans, jolie fille culminant à 1m50, découvre un petit garçon de 10 ans sur le perron de son immeuble. Blotti contre la porte, ses cheveux sombres dégoulinants, son T-shirt plaqué par la pluie, il essaie en vain de s’abriter.

Il faut savoir que Charlotte est la gentillesse même. Alors que rôde depuis des jours dans Paris un tueur en série insaisissable, elle se dit qu’elle ne peut pas laisser cet enfant dehors. Elle lui propose de se réfugier chez elle, et d’appeler ses parents. L’enfant la suit sans un mot.

Et quand il ôte son t-shirt pour se sécher, Charlotte découvre horrifiée un torse entièrement zébré de cicatrices. « Qui t’a fait ça ? » « Oh, ça ? C’est ma mère », dit-il indifférent.

Charlotte va vite découvrir que cet enfant est bizarre. Il s’appelle Elias. Il parle très peu, mais quand il parle c’est pour dire des choses ahurissantes : ses parents et son grand frère, Adam, seraient des tueurs à gages, appelés les Scorpi. Lui-même est en apprentissage pour devenir une « créature de l’ombre », et doit vivre seul pendant un an pour faire ses preuves. Et sa phrase fétiche semble être « Tu veux que je le tue ? »

Charlotte n’en croit pas un mot, d’abord. Mais une succession d’événements se charge de la convaincre : d’abord, un certain inspecteur Balard vient l’interroger sur une organisation criminelle menée par la famille Scorpi. Ensuite, Elias se débarrasse en un tournemain de deux brutes qui les agressent dans la rue. Enfin, dans son salon, elle trouve un jour une version 25 ans d’Elias, un grand brun aux yeux bleus outremer. Adam vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Charlotte en sortira moins naïve, moins seule, et beaucoup plus forte et plus heureuse !

Avis de Valérie

Quel joli monde que la romancière française Roxane Dambre a élaboré ! À l’aide d’une mythologie originale, elle créée une ambiance d’urban fantasy légère mais bien présente qu’elle situe à Paris.

Charlotte est une jeune comptable qui vient d’être engagée et est toujours en période d’essai. Si elle s’est bien intégrée et a lié une amitié avec Sophie, elle craint son supérieur hiérarchique qui la poursuit d’un peu trop près de ses assiduités. Elle tente par tous les moyens de l’éviter, car il lui a bien fait comprendre que si elle le repoussait, elle ne terminerait pas son essai.

Un soir de pluie, alors qu’un tueur en série rode dans Paris, elle aperçoit un jeune garçon tout seul, mouillé et l’air bien isolé. Elle le fait entrer chez elle et lui propose un toit et à manger, ne sachant pas quoi faire d’autres. Elias refuse de retourner chez lui et lorsque la jeune femme voit son dos marbré de cicatrices, elle décide qu’il a surement raison. Dans ce cas, difficile même de prévenir les services sociaux...

Il se sent si bien avec elle, qu’elle est persuadée d’avoir pris la bonne décision. Elle a pourtant l’impression, jour après jour, qu’il est un brin différent des autres garçons de son âge. Jusqu’au jour où son frère Adam dont il lui a déjà parlé en précisant qu’il était assassin, comme toute sa famille, apparaît et les ennuis avec !

Beaucoup de qualités ici, mais aussi quelques défauts qui affadissent le récit et c’est dommage. On reconnaît une belle imagination, car il n’était pas aisé de renouveler ce genre qui a bien été envahi ses dernières années. Mais l’auteur passe moins de temps à élaborer la psychologie de ses héros, ce qui donne des raccourcis et des facilités indignes du reste.

Par exemple, le héros, Adam, nous parait de prime abord dénué de toute émotion personnelle ou subtilité, entièrement dévouée à sa tache et à sa famille. Pourtant, plus tard, son vocabulaire change, il est taquin, amoureux et possède même un second degré. Il n’éprouve aucun sentiment pour l’héroïne, puis rapidement, c’est le grand amour. Même chose pour Charlotte qui morte de peur face à un meurtrier de sang-froid, est folle amoureuse quelques heures plus tard, sans qu’on sache ce qui a changé en elle.

Quelques incohérences, donc, qui nous empêche de totalement apprécier, mais le tout est frais, sympathique et très fluide. On lit facilement et avec plaisir les aventures de Charlotte, Adam et Elias. Et on attend la suite qui ne devrait pas tarder à sortir.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 376
Editeur : Calmann-Lévy
Collection : Littérature Française
Sortie : 5 octobre 2016
Prix : 16,90 €

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr