Onirik
Celle que je suis - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 18 août 2022.

Après deux romans plein de suspense, d’émotions et de surprises, En ton âme et conscience et Malgré nous, puis Ces petits riens qui nous animent… à la fois tendre et léger, Claire Norton démontre avec Celle que je suis une très large palette de styles, de sujets et d’ambiances.



Editeur : Pocket

roman de Claire Norton

Présentation de l’éditeur

Dans la peau d’une femme battue : comment l’aider à se reconstruire ?

Discrète, ordinaire, Valentine jongle entre son petit garçon Nathan, qu’elle chérit de tout son cœur, et son travail à temps partiel dans une grande surface culturelle. Pourtant, dès que la porte de leur appartement se referme, elle vit dans la terreur, redoutant la colère et la jalousie de son mari...

L’arrivée d’un couple dans l’appartement d’en face bouleverse sa vision du monde. Comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques...

Mais alors, elle ne sera plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

Avis de Thérèse

Après deux romans plein de suspense, d’émotions et de surprises, En ton âme et conscience et Malgré nous, puis Ces petits riens qui nous animent… à la fois tendre et léger, Claire Norton démontre avec Celle que je suis une très large palette de styles, de sujets et d’ambiances.

Valentine est une jeune femme tout à fait ordinaire : mariée à Daniel depuis quinze ans, maman d’un petit Nathan de six ans, travaillant à mi-temps dans une librairie… Mais ça, c’est ce qu’elle montre, ce que tout le monde voit, ce n’est pas "ce qu’elle est".

Valentine est une femme battue, terrifiée, isolée, persuadée que son mari la tuera si elle tente de fuir et résignée à rester auprès de son bourreau jusqu’à ce que Nathan soit grand. Elle se refuse à imaginer que la violence qu’elle subit au quotidien puisse aussi la tuer bien avant. L’espoir est peut-être bien son pire ennemi : l’espoir que les choses s’arrangent, que Daniel va changer, que cela ne se reproduira pas…

L’arrivée sur leur palier d’un couple de jeunes retraités, Suzette et Guy, amène quelques moments de bonheur et de légèreté dans la vie de Valentine et Nathan mais, dès le retour du mari le soir, l’angoisse et la violence recommencent.

Il y a bien le fils adolescent des voisins qui pense qu’il faut faire quelque chose, mais ses parents l’empêchent d’intervenir, sous prétexte qu’on ne se mêle pas de la vie privée des autres. Il y a bien l’institutrice de Nathan qui le trouve beaucoup trop calme, trop sage et trop discret pour son âge, qui soupçonne une maltraitance, mais il ne porte aucune trace de coups. Il y a Vincent, surgi de l’enfance de Valentine, qui lui rappelle celle qu’elle a été et peut-être celle qu’elle pourrait être. Mais la décision ne peut venir que d’elle, il va falloir un déclic.

Oscillant entre le thriller psychologique, le documentaire, et le témoignage, le roman de Claire Norton déclenche un véritable tsunami d’émotions, de réflexions, d’interrogations, de prise de conscience.

Oppressant, glaçant, poignant, un livre que tout le monde devrait lire mais dont la lecture, souvent dérangeante, n’est pas forcément supportable par tout le monde, surtout parce que c’est une triste réalité.

Un livre coup de cœur mais avant tout coup de poing.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 398
Éditeur ‏ : ‎Pocket
Sortie : 7 avril 2022
Prix : 7,95 €


A lire aussi sur Onirik

Celle que je suis
En ton âme et conscience… - Avis +
L'auteur Thérèse Riu
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr