Onirik
Blindspotting - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 2 octobre 2018.
film américain de Carlos Lopez Estrada (2018)

Présentation officielle

Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation.
Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.

Avis de Hirone

Plus que quelques jours et Collin sera libre, vraiment libre, car actuellement, il a un couvre-feu à respecter rigoureusement. Les minutes passent lentement, il a hâte que se termine sa liberté conditionnelle. Cependant, il veut bien reconnaître qu’avec son meilleur pote dans le coin, un problème est vite arrivé. Collin rentre au dortoir, il va être en retard. Sur le chemin, il assiste à une intervention armée de la police. Un policier tue un homme non-armé qui s’enfuyait. Un homme noir, comme lui. Il ne peut pas en parler, il ne peut pas protester contre ce policier, car l’intervention s’est déroulée après son couvre-feu. Cette scène l’obsède, le son des coups de feu raisonne à ses oreilles.

Dans son quartier, et plus largement aux Etats-Unis, il sait que ça peut se passer comme ça. À la télévision, tout est mis en œuvre pour rendre l’acte du policier légitime. La crainte remonte, les gyrophares le soir l’angoissent. Et à côté, de cela, il voit son meilleur ami, Miles, faire des conneries. Il a peur pour lui, mais surtout par l’impact qu’il peut avoir sur lui. Même s’il ne le lui a jamais dit, il le jalouse un peu, il ne vit pas avec cette crainte permanente, il est blanc lui.

Dans ce film, le réalisateur ne traite pas que d’un seul point de vue. Notre héros n’est pas un ange, mais il a grandi et veut maintenant se ranger. Pendant une grande partie du film, on ne sait pas pourquoi il a été condamné. Puis on le découvre et tout ce qui en découle. Chacun est responsable de ses propres actes, mais on se rend bien compte qu’aux Etats-Unis, une personne noire a plus de chance d’être inquiétée par la justice et par les forces de l’ordre. Mais on ne s’arrête pas à cette observation. On voit aussi que certaines populations ne sont pas acceptées et qu’elles doivent forcément en faire plus pour ne pas être maltraitées. On nous parle également de pauvreté, du mal-être que fait naître la gentrification des quartiers pauvres.

Les deux amis qui ne s’étaient jamais posé de question sur leur amitié sont confrontés à leurs différences. Ils sont tous les deux en souffrance et ressentent un rejet. Pas la bonne couleur, pas au bon endroit. Mais le film n’est pas que dramatique et sombre. On découvre leur vie, leur famille, on s’attache à ces garçons qui se sentent comme des frères. Des images nous font rire, d’autres nous font vraiment peur. Les deux acteurs principaux sont également extraordinaires. On croit à leur personnage, et les personnages secondaires féminins ne sont pas en reste.

Blindspotting est un titre parfait pour ce film. C’est un angle-mort que chaque personne a, car on ne peut avoir parfaitement le même point de vue sur une scène ou une situation. Chacun a son ressenti, ses émotions, son vécu. Et ici, notre personnage principal va essayer de voir au-delà de cet angle. Voilà un film très fort, il nous remue les tripes.

Fiche technique

Sortie : 3 octobre 2018
Durée : 95 minutes
Avec : Daveed Diggs, Rafael Casal, Janina Gavankar...
Genres : drame
Distributeur : Metropolitan FilmExport

L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr