Onirik
Avec les filles - suite -, les nouvelles héroïnes : Tigresse Blanche
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le lundi 14 novembre 2005.

L’histoire d’une jeune fille initiée tôt aux arts martiaux chinois, au service secret du grand Timonier.



Yann et Conrad nous avaient habitué aux meilleurs des pires aventuriers masculins : Les Innommables et Bob Marone (parodie de Bob Morane), dans le genre précurseur Yann avait écrit le scénario de La patrouille des libellules, dessiné par Hardy, paru dans feu Circus et que je n’ai jamais pu trouver en album.

Dans Tigresse Blanche, le prolifique scénariste (on attend avec impatience la suite de Pin Up) nous gratifie des aventures d’une jeune espionne chinoise pendant l’après-guerre.

On découvre Alix Yin Fu terminant sa formation de jeune mouche rouge et s’embarquer dans sa première mission qu’il serait futile de dévoiler plus avant, ceci afin de ne pas briser le suspens. Ou, alors, juste vous dire que cela a un rapport avec certaines activités militaires secrètes, même si on le voit un peu venir, le gros secret. Admirez ma façon de ne pas se mouiller, encore un peu et j’entre en politique ! L’histoire se déroule sur deux albums, Au service du grand timonier et Peau de pêche et cravate de soie.

A noter, pour le fun, sir Francis Flake a un furieux air de famille avec sir Francis Blake et que dans le premier un certain Marmaduke de l’ambassade de Grande-Bretagne ressemble à s’y méprendre à Philipp Mortimer !

Je ne sais pas comment se documentent les auteurs, mais vu depuis la province profonde du centre de la France qu’on nomme Limousin, voilà une fiction qu’on se plait à trouver tout à fait plausible. Notamment à cause du secret militaire qui entoure cette période troublée de l’Histoire, surtout dans cette partie extrême-orientale du Globe où la lutte d’influences des grandes puissances mondiales s’est exercée presque de tout temps. Ils doivent être amoureux de la région et doivent y retourner souvent.

Une chose est sûre, la jeune fille n’est pas facile à approcher et beaucoup s’y frottant s’y piquent (non mais !). Le style de dessin et de couleurs ne sort pas de l’habituel Conrad. C’est agréable à lire et suffisamment prenant pour dévorer les deux albums à la suite sans voir passer le temps.

L'auteur Tof
Son site : Chabatz d’entrar
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr