Onirik
Audrey et Anne - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 9 avril 2019.

Un récit émouvant de deux destins qui ont traversé la Seconde Guerre mondiale



Editeur : L’Archipel

roman de Jolien Janzing

Présentation de l’éditeur

Automne 1957. Douze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Otto, le père d’Anne Frank, rend visite en Suisse à une étoile montante du cinéma, Audrey Hepburn. Il veut la persuader d’interpréter le rôle de sa fille dans un film qui va lui être consacré.

Printemps 1929. Deux filles voient le jour, Audrey à Bruxelles, Anne à Francfort. Toutes les deux marqueront l’histoire. Les deux adolescentes partagent bien des points communs. Toutes deux ont été contraintes de quitter très jeunes leur pays natal. Audrey, issue de la haute société européenne, est envoyée dans un pensionnat anglais. Juifs, Anne et sa famille fuient aux Pays-Bas.

Les deux filles avaient une relation compliquée avec leur mère et trouvent refuge dans la danse pour l’une, dans l’écriture pour l’autre. La demande d’Otto réveille en Audrey de douloureux souvenirs. Ses parents, sa mère en particulier, ne frayaient-ils pas avec de hauts dignitaires nazis ?

Avis de Claire

En 1957, Hollywood prépare le tournage d’une adaptation du célèbre Journal d’Anne Frank, publié dix ans auparavant, soit deux ans après la mort de la jeune fille. Otto Frank, le père, seul survivant de cette famille meurtrie, souhaite rencontrer une jeune actrice anglo-néerlandaise, Audrey Hepburn, pour jouer le rôle de sa fille [1].

La jeune actrice, déjà auréolée d’un Oscar pour Vacances romaines, et la jeune fille de l’Annexe ont beaucoup de points communs. Nées à quelques jours d’intervalle en 1929, elles ont toutes deux rêvé de métiers artistiques, la danse pour Audrey, et en lisant son Journal, on sait qu’Anne Frank fantasmait sur Hollywood. Mais toutes deux ont surtout vécu la Seconde Guerre mondiale dans toute son atrocité aux Pays-Bas, à quelques kilomètres l’une de l’autre, comme des soeurs de douleur.

Jolien Janzing alterne son récit entre ces deux destins néerlandais, puissants, captivants, et immensément touchants puisque, dès le départ, on connaît l’issue tragique de Anne, grâce à ses écrits. Ce Journal justement, si beau, si extraordinairement mature et universel qu’il touche encore des millions de lecteurs aujourd’hui, on aurait aimé ne jamais le lire. Car ce que révèle le roman poignant de Jolien Janzig, c’est que Otto Frank a eu plusieurs occasions de mettre sa famille à l’abri. En Angleterre, aux Etats-Unis, en Suisse...

On est saisi par l’émotion à la lecture de ce texte, grâce auquel on apprend beaucoup de détails sur la famille de Audrey Hepburn, sur les sentiments de Anne, sur le contexte de la Seconde Guerre mondiale aux Pays-Bas. Émouvant et passionnant !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 360
Editeur : L’Archipel
Sortie : 17 octobre 2018
Prix : 22 €

[1] C’est finalement Millie Perkins qui interprétera ce rôle dans le film de George Stevens sorti en 1959


A lire aussi sur Onirik

Audrey et Anne
L’amour caché de Charlotte Brontë
L’amour caché de Charlotte Brontë - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

4 avril : Gagnez 3 Ashlon de H. Roy


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr