Onirik
Astérion, tome 1 : Terres sacrées - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Graphic novel -> Dernière mise à jour : le vendredi 18 janvier 2013.
Editeur : Galet

de Capia

Intrigué, j’avais d’abord comparé le centaure à un croisement "homme-cheval"... Blessé dans son orgueil, Chiron m’ordonna de ne plus jamais proférer de pareilles insultes ! Ils n’étaient ni hommes, ni animaux et c’était là leur plus grande qualité. Au moins avions nous la même opinion de la race humaine...

L’accouchement de Pasiphaé fut extrêmement difficile. Mais lorsque l’enfant parut son aspect révéla qu’il ne pouvait être le fils du roi Minos. Le jugement condamna l’enfant baptisé Astérion à l’emprisonnement.

Lorsque sa mère réussit à organiser sa fuite, il fuit dans une embarcation qui le fit traverser une grande étendue d’eau salée. Explorant de nouvelles terres il découvrit des irascibles harpies, un rusé satyre et surtout le peuple des centaures.

Leur chef Chiron décida d’accepter parmi eux ce représentant d’une nouvelle espèce qu’il baptisa "minotaure" ce qui signifie "homme-taureau".

Puisant dans la mythologie grecque ce récit d’aventures superbement illustré est relaté par Astérion lui-même. Il nous décrit les sociétés humaine et centaure vues du point de l’étranger. Le potentiel des créatures tant sur le plan graphique que narratif est parfaitement exploité.

Fiche Technique

Histoire & Dessin : Capia
Edition : Galet
Prix : 17 €
Pages : 66 p. illustrées

Le 9e art, façon Capia...
L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr