Onirik
Anna - Avis +/-
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 5 juillet 2019.
film français de Luc Besson (2019)

Présentation officielle

Les Matriochka sont des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Chaque poupée en cache une autre. Anna est une jolie femme de 24 ans, mais qui est-elle vraiment et combien de femmes se cachent en elle ? Est-ce une simple vendeuse de poupées sur le marché de Moscou ?

Un top model qui défile à Paris ? Une tueuse qui ensanglante Milan ? Un flic corrompu ? Un agent double ? Ou tout simplement une redoutable joueuse d’échecs ? Il faudra attendre la fin de la partie pour savoir qui est vraiment Anna et qui est “échec et mat”.

Avis de Chris

Luc Besson revient avec un film d’espionnage plutôt classique, mais bien réalisé. Entre Russie et Paris, Anna est un long-métrage qui met en scène Sasha Luss dans le rôle éponyme. Accompagnée d’Alex Tchenkov (Luke Evans) et Lenny Miller (Cillian Murphy), la violence est omniprésente. Même les scènes à vocation plus tendres, le sont également.

Moscou. Alors qu’Anna, 24 ans, est à un tournant de sa vie, Alex Tchenkov lui propose un deal : travailler pour le KGB durant 5 ans. D’abord réticente, elle finira par accepter et sera entraînée dans un engrenage de violence et de complots. Cependant, elle se rêve libre et fera tout pour tenter de réaliser l’inaccessible, quitte à jouer sur tous les tableaux.

Les scènes d’action sont chorégraphiées au millimètre près donnant un rendu très stylisé, mais perdant, parfois, en crédibilité. De plus, on ressent, de temps en temps, quelques facilités scénaristiques qui renforcent cette impression. Par ailleurs, on sent que le film a été produit pour le cinéma international, et surtout américain. Les personnages parlent tous anglais, alors que la plupart d’entre eux sont russes.

Même les Français, avec un accent certes prononcé, s’expriment en anglais. C’est bien dommage. Le spectateur aurait pu être plus ancré dans la réalité de la vie d’Anna, si les protagonistes interagissaient dans leur langue maternelle. D’autant plus que le fait qu’Anna parle anglais et français est vu comme une compétence très appréciée par le KGB.

Par ailleurs, le montage est assez original, même si le film n’est pas le premier à user d’un tel procédé. Anna est un film puzzle. Le spectateur se retrouve à visionner des séquences non linéaires. C’est un embranchement de différentes périodes qui, mises bout à bout, révèlent l’histoire de cette jeune femme. Cette réalisation distille à souhait le suspense.

Les performances des acteurs sont bonnes. Mention spéciale à Helen Mirren dans le rôle d’Olga, la supérieure directe d’Anna. Son personnage est sans doute le plus complexe et le plus intéressant du film à suivre, après Anna.

Dans l’ensemble, c’est un film correct qui manque un peu de dynamisme, mais qui plaira au plus grand nombre.

Fiche technique

Sortie : 10 juillet 2019
Durée : 119 min
Avec Sasha Luss, Helen Mirren, Luke Evans...
Genres : action
Distributeur : Pathé


A lire aussi sur Onirik

Anna
Malavita
Malavita explose les States !
L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr