Onirik
Amour (dis)courtois à la cour d’Aliénor - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le samedi 24 juillet 2021.

Un nouveau roman d’Eléonore Fernaye qui nous entraîne dans la passionnante époque de la reine Aliénor d’Aquitaine



Editeur : Harlequin

Noces occitanes : tome 2

roman d’Eléonore Fernaye

Présentation de l’éditeur

Poitiers, 1163

En manque d’inspiration pour livrer l’œuvre qu’Aliénor d’Aquitaine lui a commandée pour le grand tournoi de la Saint-Michel, Béatrice voit en l’arrivée du chevalier Guilhem le Balafré le miracle qu’elle attendait. Ce petit noble, aussi malhabile qu’exotique dans son expression, représente un véritable défi : il refuse tout mariage et se tient à distance de toutes les fleurs de la cour. Si Béatrice parvenait à le faire fléchir, elle pourrait immortaliser ses exploits dans la plus pure tradition de la fin’amor

Avis de Claire

Nous avions rencontré le personnage de Béatrice dans le premier volet de cette série consacrée à la cour occitane d’Aliénor d’Aquitaine, L’Insoumise d’Aquitaine. La jeune fille n’était pas en odeur de sainteté et ne devait sa situation qu’à la pitié de sa cousine et à son talent pour la musique et le chant. En effet, Béatrice compose et joue divinement du psaltérion, qu’elle accompagne de sa voix cristalline, très appréciée de la souveraine.

D’ailleurs, Aliénor vient de lui commander une œuvre particulière, mais Béatrice manque d’inspiration. Après le fiasco sentimental qu’elle a connu auprès de sa cousine, elle doute de connaître un jour le véritable amour. Quand arrive à la cour un preux chevalier d’origine provençale, mal dégrossi et plutôt effrayant à cause d’une cicatrice qui lui mange le visage, Béatrice y voit une issue possible. Elle se propose "d’éduquer" le chevalier à l’amour courtois et de se servir de cette expérience pour composer une ballade.

L’amour courtois, ou fin’amor au temps du Moyen-âge n’incluait pas de relations charnelles, mais au contraire une admiration toute platonique, faite d’hommages, de protection et de respect. Béatrice prend son rôle à coeur, mais ne pensait pas une seconde tomber amoureuse, d’autant que l’homme de ses pensées est plutôt revêche, taciturne, et au début relativement décevant. Chacun va faire un pas vers l’autre, et prendre le chemin de la rédemption.

C’est une très belle romance que nous offre Eléonore Fernaye avec ce second tome d’une série tout à fait passionnante à lire, qui nous plonge avec beaucoup de talent et d’érudition dans le Moyen-âge le plus raffiné et le plus fascinant.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 293
Editeur : Harlequin
Collection : Aliénor
Sortie : 1er juillet 2021
Prix : 7,70 €


A lire aussi sur Onirik

L’Insoumise d’Aquitaine - Avis +
Aventureuse Constance - Avis +
Aventureuse Constance
Audacieuse Sarah - Avis +
Rencontre avec Eléonore Fernaye
Scandaleuse Elisabeth - Avis +
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr