Onirik
Une colonne de feu - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 28 avril 2018.

Une saga qui finit en apothéose, plus de neuf cents pages qui se dévorent sans temps mort !



Editeur : Robert Laffont

roman de Ken Follett

Présentation de l’éditeur

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais... Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.

L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent...

Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Avis de Olivier

Saga familial à partir du grand port anglais de Kingsbridge.

Voilà un excellent romain historique, qui nous fait vivre la longue période troublée des conflits de religions, sur fond de tentatives espagnoles de contrôler l’Europe (1558-1620). L’auteur nous brosse de belles présentations des souverains d’Angleterre et de France et de toutes les intrigues qui se jouent lors des successions et des mariages.

Une écriture agréable, prenante, des personnages attachants qui se croisent au fil des intrigues multiples. C’est aussi une histoire de la mise en place des services secrets de sa majesté. S’il ne possède pas encore les gadgets de son célèbre successeur, Ned nous promène dans des enquêtes, des filatures et des combats soigneusement tournés. Toute une armée « d’informateurs » se met en place, du côté des gouvernements et de ses adversaires, sur fond de développement de l’artillerie militaire.

Les conflits religieux sont souvent une façade pour des jeux de pouvoir et des motifs économiques. Derrière la montée du protestantisme, c’est surtout la montée du pouvoir économique des bourgeois qui effraie la haute noblesse. Follet présente une apologie de la tolérance, renvoyant dos-à-dos puritains et catholiques extrémistes pour valoriser les adeptes de la liberté dans tous les camps. Entre idéaux et real politic, les choix des souverains sont changeants, et parfois nourris de rancune tenace. Edit de tolérance et Saint-Barthélémy se côtoient de près, en France, en Hollande ou en Angleterre.

Avis de Claire

Un nouveau roman de Ken Follett, c’est toujours un événement. Dans la lignée des Piliers de la Terre et Un monde sans fin, nous retrouvons une intrigue qui prend sa source au pied de la cathédrale (imaginaire) de Kingsbridge.

Près de 300 ans après sa construction, cette magnifique bâtisse garde en mémoire celui a l’a souhaitée envers et contre tout (c’est l’intrigue principale des Piliers de la Terre), le prieur Philip. L’auteur y fait souvent référence, à la manière d’un clin d’oeil à ses lecteurs fidèles.

Nous sommes au 16e siècle, en Angleterre. En l’an de grâce 1558, Elizabeth n’est pas encore reine d’Angleterre, et Marie Stuart (ancienne reine de France) aspire à réunir sous sa bannière son Ecosse natale et l’Angleterre qu’elle convoite. Entre coups de force politiques, trahisons fratricides et espionnage international, le roman de Ken Follett mêle intelligemment petite et grande Histoire, avec une galerie de personnages aussi attachants qu’ambivalents.

Comme toujours avec cet auteur, on se prend d’emblée d’affection pour ses héros, et l’on enrage face aux plus sournois. Il faut dire que Ken Follett a fait très fort pour nous créer un "méchant" aussi retors que William Hamleigh et Waleran Bigod [1] réunis.

Sur fond de guerre de religions entre Catholiques et Protestants, l’auteur nous balade entre l’Angleterre, l’Espagne et la France, les Pays Bas et le Nouveau-Monde. Il nous laisse d’ailleurs une piste, tout à la fin, sur une possible nouvelle saga dérivée qui pourrait commencer avec un navire resté célèbre, le Mayflower...

Passionnant et haletant !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 928
Editeur : Robert Laffont
Sortie : 14 septembre 2017
Prix : 24,50 €

[1] des Piliers de la Terre


A lire aussi sur Onirik

Les piliers de la Terre, édition anniversaire - Avis +
DVD : Les Piliers de la Terre - Avis +
Un monde sans fin - Avis +
Rencontre avec Ken Follett
Les piliers de la Terre sur Canal+
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
L'auteur Valérie & Olivier
Son site :
Sa fiche
A gagner !

17 mai : Gagnez la nouvelle collection LJ


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr