Onirik
Ville noire - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le lundi 8 février 2016.
Éditeur : Pocket Jeunesse

Cité 19 : tome 1

roman de Stéphane Michaka

Présentation de l’éditeur

Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ?

Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suis l’homme dans une station de métro, trébuche, perds connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt !

Avis de Hiromichi

Au début de ce roman, lorsqu’on fait la connaissance de Faustine, on n’est pas forcément attaché à elle. C’est une jeune fille mal dans sa peau qui semble jouer la rebelle et qui ne trouve pas vraiment sa place. On nous décrit un peu sa jeunesse, son émancipation mais également son attachement à son père et son amour pour le XIXe siècle. Mais pas seulement, peu à peu on sait qu’elle n’est pas comme les autres, un mystérieux personnage presque fantomatique était déjà entré dans sa vie. Il y revient étonnement à l’annonce du décès de son père.

Pour ainsi dire, le mystérieux protagoniste n’est au début pas au centre de l’attention de la jeune fille, elle a en effet d’autres soucis comme une amie pas des plus sympas et un flic un peu trop étrange dans son quotidien. C’est ainsi qu’un soir, ravagée par les épreuves auxquelles elle est confrontée, elle se retrouve dans le métro et s’y évanouie.

Elle se réveillera au milieu d’une cohorte de personnes tout droit sorti du XIXe avant de se rendre compte qu’elle est réellement dans ce siècle.

Si Faustine n’est vraiment pas attachante au début, elle nous paraît même idiote et assez peu convaincante à certains moments, une fois que l’auteur nous l’introduit au XIXe elle rentre dans son élément. Elle agit encore comme une fille du XXIe siècle mais arrive à faire semblant. Elle dénote, elle brille et ses aventures nous la rendent enfin agréable.

Elle décide au XIXe de se travestir en homme afin de pouvoir bouger comme elle le veut, d’avoir un travail qui lui convient. Mais elle ne pensait pas rentrer aussi bien dans la peau d’un homme. Plus on avance dans le roman plus on est curieux car il se passe des choses étranges.

Plusieurs fils directeurs apparaissent, des intrigues également, et vers le milieu du livre, grosse surprise. Oui ce roman est surprenant à plus d’un titre et c’est très plaisant, car ce qu’on supposait assez banal devient beaucoup plus complexe que ce qu’on l’imaginait au début.

Nous sommes encore loin d’avoir toutes les cartes en mains pour comprendre les tenants et aboutissants du roman. On ne sait pas non plus encore où est-ce qu’il va nous amener. Nous avons ici un concentré de recherches, de surprises, une intrigue originale qu’on ne dévoilera pas plus pour qu’elle vous surprenne.

Le roman nous place au croisement de plusieurs genres et c’est une très bonne initiative.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 350
Éditeur : Pocket Jeunesse
Sortie : 7 octobre 2015
Prix : 16,90 €


A lire aussi sur Onirik

Zone blanche - Avis +
L'auteur Hiro
Son site : Le coin de Hiro
Sa fiche
A gagner !

15 mars : Gagnez 5 x Il court, il court le furet


les gagnants sont prévenus...


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr