Onirik
Tales of Berseria - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 9 juin 2018.

Une femme transformée en démon va s’évader de sa prison de haute sécurité pour aller se venger, associée à d’étranges compagnons, de celui qui a détruit sa famille.



Editeur : Mana Books

Tales of Berseria : tome 1

de Nobu Aonagi

Présentation de l’éditeur

Dans un monde gangréné par les démons, Velvet Crowe est une grande sœur aimante, dévouée à son frère malade Laphicet. Mais tout change pour elle un soir de lune rouge, quand un sacrifice pour empêcher la destruction de son village transforme la jeune femme en monstre. Emprisonnée loin de toute civilisation, Velvet a perdu toute humanité et n’est plus motivée que par un seul objectif : se venger de celui qui a détruit sa vie.

Et lorsqu’une alliée inattendue l’aide à s’évader, son plan désespéré va enfin pouvoir se mettre en branle. Aux côtés de parias et autres marginaux hauts en couleurs, elle s’embarque alors dans une odyssée meurtrière au cœur d’un monde où elle n’a plus sa place…

Avis de Isabelle Arnaud

Tales of Berseria est l’excellente adaptation en manga du jeu vidéo éponyme sur un scénario de son éditeur, Bandai Namco.

La série des Tales of est célèbre dans les jeux vidéo et sur une vingtaine d’années, forte de nombreux opus, elle a su gagner beaucoup d’amateurs. La licence s’est aussi exportée sur de multiples autres supports, dont les mangas et les séries animées.

Aussi, après quatre autres séries éditées chez Ki-oon, c’est l’éditeur Mana Books qui sort la dernière adaptation littéraire du seizième jeu. Une nouvelle série passionnante à découvrir, en deux tomes parus et encore en cours au Japon, et qui devrait sans doute compter aux alentours de six volumes, comme les autres séries.

On y découvre une jeune femme voyant sa vie brisée et transformée en démon. Après avoir réussi à s’évader de la prison de haute sécurité où elle croupissait depuis trois ans, elle va s’associer à une étrange bande et partir en quête de vengeance.

On suit donc ses aventures ponctuées d’affrontements plus ou moins spectaculaires, alors que l’histoire, souvent touchante, des autres personnages se dévoile progressivement.

C’est le très beau dessin de Nobu Aonagi qui donne vie aux personnages sur le papier. Ce dernier reste fidèle aux designs des protagonistes issus du jeu et permet aux non-connaisseurs de suivre avec passion les péripéties de cette femme attachante. Et de découvrir un univers issu de la fantasy et possédant ses propres codes.

D’ailleurs, l’intrigue permet de progressivement comprendre le monde présenté et d’en découvrir ses secrets les mieux gardés.

Qui dit jeu avec un personnage féminin fort, dit aussi tenues adaptées à son statut. Le passage de l’héroïne de l’état de simple humaine à démon dont l’apparence change peu, se traduit par une diminution de la quantité de tissu la couvrant, mais à la tenue fort résistante au vu de ses actions. Et à une apparence beaucoup plus plantureuse.

Les autres personnages sont plus couverts et rentrent dans quelques clichés, mais on oublie bien vite cela, happé dans un récit vraiment intéressant qu’on ne peut lâcher avant la dernière page.

Tales of Berseria est une œuvre très plaisante à lire montrant des personnages que l’on a envie de suivre dans leurs aventures. Le manga donne une grande envie de (re)jouer à l’opus vidéoludique. En attendant une suite qui se révélera, tout comme dans le jeu, passionnante et épique, à l’instar de son personnage principal au caractère bien trempé et fortement attachant.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 212
Editeur : Mana Books
Sortie : 7 juin 2018
Prix : 7,90 €

L'auteur Isabelle A.
Son site :
Sa fiche
A gagner !

17 mai : Gagnez la nouvelle collection LJ


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr