Onirik
Synonymes - Avis + et +/-
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 26 mars 2019.
film franco-allemand-israëlien de Nadav Lapid (2019)

Présentation officielle

Yoav, un jeune Israélien, atterrit à Paris, avec l’espoir que la France et la langue française le sauveront de la folie de son pays.

Avis de Valérie

Nadav Lapid est un réalisateur israélien atypique qui, comme souvent le font les artistes, se sert de son propre vécu pour analyser son environnement et le restituer. Surdoué et à fleur de peau, il a souvent doté ses personnages de capacités intellectuelles ou émotionnelles fortes. Et sans connaître l’origine de ce scénario précis, on se doute immédiatement que le personnage de Yoav, interprété par l’incroyable Tom Mercier, est autobiographique.

Beau garçon en transit à Paris, Yoav atterrit dans un appartement totalement vide où il s’installe à même le sol pour passer la nuit. Il se fait dépouiller alors qu’il est sous la douche et se retrouve entièrement nu, en hypothermie, le matin venu. Des voisins lui viennent en aide et lui permettent de se réchauffer et s’habiller...

Yoav, qui refuse de parler hébreu, apprend par cœur des listes de mots, des synonymes, pour s’imprégner la langue française. Il aime notre pays, le vénère après avoir vécu dans une terre en guerre où on l’a obligé à devenir soldat. En quête d’une identité et de lui-même, il s’éloigne autant qu’il se rapproche d’autres expatriés israéliens...

Si on accepte facilement que la manière de filmer de Nadav Lapid puisse désarçonner voire déplaire, si vous avez la grâce de percevoir sa sensibilité au travers de la pellicule, vous visionnerez son meilleur film. Il est aidé en cela par la force, l’audace, et le talent du jeune Tom Mercier. Autour de lui, les acteurs ou les personnages sont décalés, comme empruntés, s’exprimant soit par un jeu brut et violent, ou alors plein d’emphase selon s’ils sont d’origine israélienne, ou française.

En acceptant de ne pas tout maîtriser, vous pouvez tenter l’expérience Lapid, en vous laissant guider par vos émotions et permettant ainsi la compréhension du message d’une manière viscérale et naturelle.

Avis de Hirone

À peine arrivé en France, Yoav se retrouve détroussé et littéralement nu dans l’appartement qu’il occupe pour une nuit. Il vient tout droit d’Israël, pays natal qu’il exècre de tout son être. Il rejette sa naissance, son entourage et sa langue pour se plonger dans Paris et la langue française. Finalement aidé par Emile et Caroline, un couple d’artistes vivants dans le 16e, sa rudesse et sa quête les amusant. Il leur raconte ses histoires sur un ton théâtral, à bout de souffle, et apprend à vivre seul dans une chambre de bonne, où il ne mange que des pâtes à la sauce tomate.

Synonymes est un film assez particulier, nerveux, fébrile et parfois lent et incompréhensible. On voit Yoav essayer de retrouver ce qui faisait de la France une grande nation à ses yeux, et comme la ruée vers l’or, il est déçu de ce qu’il trouve. Il va de déception en déception, mais il reste dans le cadre parisien et ne se détache pas complètement des cercles de sa communauté d’expatriés. Il y a parfois des paradoxes dans son comportement et ses actions le rendent hors-norme.

Le jeu des acteurs est également assez spécial, on sent la force qui habite Tom Mercier (Yoav), lorsqu’il parle, on le regarde et on l’écoute, mais comme pour tous les personnages il y a quelque chose qui rend les dialogues peu naturels. Il y a également dans ce film de nombreuses scènes de nudité de Yoav, certaines sont surréalistes, voire gênantes. Autrement, on remarque tout de même que la réalisation est léchée, la photographie et les couleurs ressortent avec force.

Synonymes est un film vraiment singulier, il met mal à l’aise et est un peu long. Si on ne connaît pas le réalisateur et son genre de film, ce n’est peut-être pas le film qu’on conseillera pour le découvrir, cependant on peut préciser que Synonymes s’inspire de la vie de son réalisateur.

Fiche technique

Sortie : 27 mars 2019
Durée : 123 min
Avec Tom Mercier, Quentin Dolmaire, Louise Chevillotte...
Genres : drame
Distributeur : SBS Distribution


A lire aussi sur Onirik

Synonymes
Journal d’un photographe de mariage
Journal d’un photographe de mariage - Avis +
L’institutrice - Avis +
L’Institutrice
Le Policier
Le policier - Avis +
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

4 avril : Gagnez 3 Ashlon de H. Roy


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr