Onirik
Ragdoll - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 5 août 2018.

Ce polar, très vivant et graphique, est passionnant et le talent de conteur de Daniel Cole nous emporte. Il ajoute aux codes du genre beaucoup d’humanité qui nous immerge aux côtés des protagonistes. Voilà un rendez-vous à ne pas manquer sur la plage.



Editeur : Pocket

roman de Daniel Cole

Présentation de l’éditeur

Un " cadavre " recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la Poupée de Chiffon. Tout juste réintégré au Metropolitan Police Service de Londres, l’inspecteur " Wolf " Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspectrice Baxter.

Chaque minute compte, car ce nouveau serial killer vient de communiquer, par voie de presse, une liste de six noms. Son programme de meurtres pour les jours à venir. Avec le meilleur pour la fin : Wolf lui-même...

Avis de Valérie

Un procès catastrophique où l’enquêteur principal agresse l’accusé au moment où il est relaxé débute le roman. Le sergeant Will Fawkes (surnommé Wolf), se fait alors violemment maîtriser, tandis que le relaxé est prostré, dans un état critique. La presse s’en donne à cœur joie pour détruire le flic, qui est interné en hôpital psychiatrique...

Quatre ans plus tard, Fawkes travaille toujours au service des Homicides and serious crimes de la police de Londres. Il est réveillé en pleine nuit par un ’drôle’ de meurtre. La scène du crime est installée dans un immeuble pas loin de chez lui, et le cadavre est singulier... Il est composé de six morceaux de corps humain !

Mais étonnamment, ce qui surprend le plus Will est que la marionnette macabre, suspendue par des cordes devant la porte-fenêtre de l’appartement, a son doigt pointé en face, vers son studio... Le jour même, Andrea l’ex-femme de Wolf qui est journaliste, informe Will d’un courrier qu’elle a reçu du tueur. C’est une liste de noms comprenant pour chacun les dates de leur mort à venir, avec comme final le nom du sergeant.

S’engage alors une course-poursuite pour protéger les prochaines victimes, trouver ce qui les lie entre elles, arrêter accessoirement le tueur... et pourquoi pas, faire en sorte que Wolf survive également.

La très grande qualité de ce premier roman publié du Britannique Daniel Cole, est que malgré la foule de personnages, on retient chacune de leurs particularités. Ils nous deviennent rapidement proches, précieux et notre avancée dans cette intrigue est fluide.

Si l’enquête est solide, on pourra regretter que le machiavélisme du coupable ne soit pas plus exploité. Car il est particulièrement bien brossé et on aurait aimé passer plus de temps à le connaître. Si on ne savait pas que L’Appât (le deuxième roman traduit de Daniel Cole) est la suite de Ragdoll (qui veut dire poupée de chiffon, une figurine désarticulée), la fin nous aurait frustrée.

Mais heureusement, cette conclusion termine une enquête et nous laisse entrevoir la possibilité de retrouver l’équipe des Homicides and serious crimes. Ce polar, très vivant et graphique, est passionnant et le talent de conteur de Daniel Cole nous emporte. Il ajoute aux codes du genre beaucoup d’humanité qui nous immerge aux côtés des protagonistes. Voilà un rendez-vous à ne pas manquer sur la plage.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 512
Editeur : Pocket
Collection : Thriller
Sortie : 8 mars 2018
Prix : 8,10 €


A lire aussi sur Onirik

Daniel Cole, Prix Bête Noire des libraires 2018
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr