Onirik
Mr Mercedes - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 21 septembre 2016.

Ce roman va faire de vous des pantins, qui inlassablement tournent les pages de ce roman, comme l’a décidé l’auteur, en vous imprimant son propre rythme et sa propre volonté. Ne faites surtout pas l’impasse sur Mr Mercedes, car si Shinning vous a conduits dans les méandres d’un cerveau dérangé, Mr. Mercedes va vous prouver qu’on peut encore rencontrer pire.



Editeur : Le Livre de Poche

roman de Stephen King

Présentation de l’éditeur

Midwest, 2009. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue devant un salon de l’emploi. Soudain, une Mercedes fonce sur la foule, laissant huit morts et quinze blessés dans son sillage.

Le chauffard, lui, a disparu dans la brume, sans laisser de traces. Un an plus tard, Bill Hodges, flic à la retraite qui n’a pas su résoudre l’affaire, reste obsédé par ce massacre. Une lettre du « tueur à la Mercedes » va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent.

Délaissant le fantastique pour le polar dans lequel il se glisse avec une jubilation contagieuse, Stephen King démontre une fois de plus son talent de conteur, et son inspecteur Bill Hodges rejoint les figures emblématiques du roman noir américain.

Avis de Linagalatée

L’inspecteur Kermit William Hodges est à la retraite après 40 années de bons et loyaux services, comme on dit. Un seul petit regret l’empêche cependant d’en profiter pleinement, Mr Mercedes qui a foncé dans la foule dans la nuit du 9 au 10 avril 2009, tuant huit chômeurs et en blessant quantité d’autres, dont certains ne remarcheront plus jamais, n’a jamais été arrêté, et pour Hodges qui était chargé de l’enquête, ça coince !

Jusqu’au jour où Mr Mercedes lui écrit, Hodges voit là de quoi occuper ses jours et apaiser sa conscience, mais est-ce vraiment une bonne idée quand on voit ce qui est arrivée à cette bonne Mrs Olivia Trelawney ? Plus rien ne retient Hodges à la vie, si ce n’est l’habitude peut-être, mais ce courrier de Mr. Mercedes va lui redonner l’envie de vivre. Désormais il a un but !

Brady Hartsfield doit cumuler deux boulots pour s’en sortir, technicien informatique pour Discount Electronix et vendeur de glaces pour Mister Délice. Il ne peut pas compter sur sa maman, qui elle, reste à la maison à se retourner la tête à la vodka. Il faut dire que la vie, ne l’a pas épargnée, la pauvre. Deborah Hartsfield. Elle a d’abord perdu son mari dans un accident de travail, et ensuite son pauvre petit Frankie qui a fait une chute mortelle dans l’escalier de la cave. Heureusement Brady est là, son petit lapin est là.

Le roman s’articule en trois parties toutes aussi passionnantes les unes que les autres. On apprend d’abord à connaître Hodges, cet ancien flic à qui la retraite ne réussit pas vraiment. Et c’est plus d’une fois qu’il a songé à passer l’arme à gauche en jouant avec le vieux revolver de son père. Divorcé et sans nouvelles de sa fille, il traîne sa vie devant la télé. Il est attachant ce vieux flic, plein de regrets et de sentiments enfouis.

Brady est un tout autre personnage, qui mène une triple voire quadruple vie. Il y a la vie qu’il vit tous les jours au quotidien, celle qu’il a avec sa mère, celle qu’il vit dans sa tête et celle qu’il vit dans la cave de la maison. Forcément ça déséquilibre un peu une personne ! La deuxième partie lui est consacrée. On va apprendre à le découvrir. Se faire une idée de la relation ambiguë qu’il entretient avec sa mère. Parce qu’il faut bien le reconnaître, Brady, est quelque peu perturbé.

La troisième partie est forcément le dénouement final. Un suspense haletant va vous mener au bout de cette histoire, et même si les révélations se font au fur et à mesure de la lecture, c’est bien là le bouquet final !

Un premier thriller digne des meilleurs. On retrouve la patte du maître King dans toute sa splendeur et son talent de narrateur. Mais on découvre en plus chez lui, l’art de la manipulation. Il a su nous embarquer où il a voulu, et on a docilement suivi le chemin qu’il nous a tracé.

Ce roman va faire de vous des pantins, qui inlassablement tournent les pages de ce roman, comme l’a décidé l’auteur, en vous imprimant son propre rythme et sa propre volonté. Celle de faire de vous des addicts dont le seul destin est de terminer cette lecture coûte que coûte, même si elle doit vous entraîner au bout de la nuit.

Ne faites surtout pas l’impasse sur ce roman, car si Shinning vous a conduits dans les méandres d’un cerveau dérangé, Mr. Mercedes va vous prouver qu’on peut encore rencontrer pire.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 672
Éditeur : Le Livre de Poche
Collection : Fantastique
Sortie : 3 octobre 2016
Prix : 8,90 €


A lire aussi sur Onirik

Arte - Simetierre
22/11/63 - Avis +
Joyland - Avis +
Nuit noire, étoiles mortes
Duma Key
Blaze
Histoire de Lisey
Choix de maîtres – Avis +
Nouvelles couv’ pour Stephen King
Stephen King à Paris
L'auteur Linagalatée
Son site :
Sa fiche
A gagner !

15 septembre : Gagnez 4 x Club Jane Austen


les gagnants sont prévenus


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr