Onirik
Mariage contre-nature - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 11 octobre 2017.

Où nous retrouvons une autrice extraordinaire pour un nouveau roman très étrange



Editeur : Philippe Picquier

roman de Yukiko Motoya

Présentation de l’éditeur

Depuis qu’elle a quitté son boulot pour se marier, San s’ennuie un peu à la maison. Surtout que son mari, à peine rentré le soir, joue les plantes vertes devant la télévision. Parfois San se demande si elle ne partagerait pas la vie d’un nouveau spécimen d’être humain.

D’ailleurs, en regardant bien, il y a quelque chose qui cloche. Les traits du visage de son mari sont en train de se brouiller. Un processus étrange et déroutant est en route...

Avis d’Emilie

Nous retrouvons Yukiko Motoya, que nous avions déjà croisée pour le sublime Comment apprendre à s’aimer. Mariage contre-nature est le deuxième roman traduit en français de cette autrice.

On y retrouve le style délicat et sensible qui nous avait tant plu. Le mariage est à nouveau le sujet de ce livre. Ici, San, notre héroïne, se surprend un beau matin dans le miroir : elle ressemble de plus en plus à son mari. Chaque organe pris séparément, yeux, nez, bouche... est différent, mais ensemble, ils forment pourtant le quasi sosie du visage de son époux.

C’est inquiétant, d’autant qu’elle n’est pas sûre que son mari soit bien humain. Il arrive que son visage change du tout au tout : ses yeux se retrouvent sous la bouche, le nez se penche sur le côté... N’est-ce pas plutôt une créature qui l’absorbe peu à peu jusqu’à ne faire plus qu’un ?

Étrange réflexion sur le mariage et la vie en commun, ce roman nous emmène là où on ne s’y attend pas. Résolument fantastique, très métaphorique, on laissera à chaque lecteur le soin d’interpréter la conclusion pour le moins fleurie. Au delà du couple principal, on croise quatre personnages secondaires qui apportent tous leur participation à l’histoire centrale. Grâce à eux, on traitera de l’indépendance de chaque personne dans un couple, de l’abandon, du divorce.

Étrange construction systématique qui nous mène à une fin inéluctable, précise, qu’on ne sait pas vraiment comment interpréter, on peut parfaitement classer ce livre dans le mouvement New Weird.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 128
Éditeur : Philippe Picquier
Collection : Grand format
Sortie : 7 septembre 2017
Prix : 13 €


A lire aussi sur Onirik

Comment apprendre à s’aimer - Avis +
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


du 2 au 12 décembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr