Onirik
L’homme est un dieu en ruine - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le samedi 18 mars 2017.

C’est un grand coup de coeur pour l’humour british fait de cynisme et d’allusion fine, avec une forme de tendresse pour chacun.



Editeur : JC Lattès

roman de Kate Atkinson

Présentation de l’éditeur

Teddy a vingt ans lorsqu il s’enrôle en 1940 comme pilote de bombardier. Vite promu commandant d’Halifax, lui et son équipage vont connaître quatre années d’horreur et d’héroïsme où chaque mission risque d’être la dernière.

Il va pourtant vivre jusqu’à plus de quatre-vingt-dix ans sans jamais complètement accepter l’idée d’avoir survécu et avec une obsession : ne plus faire de mal à personne. Le formidable pilote va donc épouser celle qui l’attendait, devenir père puis grand-père tout en se frayant un chemin au milieu des périls et des progrès du xxe siècle.

Mélangeant les genres avec maestria : roman de guerre et roman sociétal, passant avec virtuosité du futur au passé, des larmes aux rires, Kate Atkinson signe un roman éblouissant où l’ambition littéraire n’altère jamais l’empathie de l’auteur pour ses inoubliables personnages.

Avis de Olivier

Second tome d’une saga familiale commencée avec Une vie après l’autre, L’homme est un dieu en ruine, c’est la Seconde Guerre mondiale vue par une famille anglaise. Nous vivons avec eux avant, pendant et après les événements, enfin surtout après avec les conséquences vécues par chaque génération. Et en arrière plan court les convictions de l’auteur que les jacinthes des bois sont les plus belles des fleurs et que « La guerre est la plus grande disgrâce de l’homme  ».

Kate Atkinson possède une écriture déconcertante, mais qui accroche résolument. On avance dans le roman, comme avance nos pensées ; en sautant d’un lieu à un autre, d’une époque à l’autre, à partir d’une odeur, d’une pensée, d’un mot ou d’une rencontre.

Elle nous emmène en voyage dans les pensées d’un pilote de bombardier. Il est hanté par ce qu’il a vécu, comme pris aussi dans le quotidien de sa vie de fils, de mari, de père, puis de grand-père. On ne peut qu’apprécier la finesse réaliste des descriptions des générations qui se succèdent. J’ai aimé la pudeur réaliste que la romancière utilise dans la description des violences de la guerre.

Et c’est aussi un grand coup de coeur pour l’humour british fait de cynisme et d’allusion fine, avec une forme de tendresse pour chacun.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 500
Editeur : JC Lattès
Collection : Littérature étrangère
Sortie : 11 janvier 2017
Prix : 22,50 €


A lire aussi sur Onirik

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

31 mars : Gagnez 5 Vampire for hire


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr