Onirik
L’arabe du futur : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le vendredi 22 septembre 2017.
Éditeur : Allary

Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

de Riad Sattouf

Dans la Libye du colonel Khadafi (alias le guide de la Révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste) un père et son fils écoutent avec émotion la radio.

En effet, l’épouse du professeur Abdel-Razak Sattouf et la mère du petit Riad est française. Elle peut ainsi diffuser dans une émission francophone la parole du guide de la révolution libyenne. C’est ainsi que monsieur Sattouf apprend avec joie que le colonel Khadafi se dit prêt à envahir la France puis à traverser l’Atlantique pour faire de même avec les États-Unis. Mais soudain Mr Sattouf panique. Que fait la commentatrice ? Non ! On ne rit pas des projets du chef de l’État libyen ! Et... c’est du direct !

Mais comment en est-on arrivé là ?

Abdel-Razak Sattouf a rencontré sa future épouse en France sous Pompidou durant l’année 1971. Celui qui avait décidé de faire ses études à l’étranger pour fuir le service militaire syrien a ainsi découvert la France, ce pays merveilleux où on est payé pour étudier et où il est possible d’écouter Radio Monte-Carlo.

En 1978, il a soutenu sa thèse d’Histoire et a obtenu la mention « honorable », mais pas les félicitations du jury. Il en a conclu qu’il était victime du racisme. Aussi, pour se venger de la France, il a posé sa candidature à plusieurs universités européennes. Oxford lui a bien proposé un poste de maître-assistant. Mais la prestigieuse université britannique avait dans son courrier fait une faute d’orthographe à son nom.

Donc direction la Libye « le pays le plus avancé du monde » où il deviendra enseignant.

Sur place, la famille découvre son logement gratuit. Cependant, outre les fissures dans les murs, il s’avère qu’il pleut à l’intérieur. De plus, il n’y a pas de clé (et pas de serrure). Le guide a aboli la propriété privée, procurant ainsi le droit à tous les citoyens de s’installer dans les maisons inoccupées.

Ceci explique qu’après que les trois membres de la famille se soient permis une ballade à l’extérieur... il leur a fallu trouver une autre habitation.

Puis il a fallu trouver un autre pays. En effet, une nouvelle loi libyenne est entrée en vigueur. L’enseignant devait devenir paysan et le paysan enseigner. Bref, l’enseignant Sattouf a décidé de quitter la Libye.

Direction donc son pays natal la Syrie le pays de sa famille où il devient maître-assistant (il n’a pas de relations). La famille peut s’installer dans une maison presque terminée « En Syrie, quand ta maison est terminée, tu dois payer des impôts dessus... Comme personne ne veut payer personne ne termine sa maison !  » .

Ce pays qui connaît la pénurie et les coupures d’électricité est par contre rempli de généraux (« Comme ils ont tous le même grade, ils se surveillent les uns les autres. Comme ça, ils ne font pas de coups d’Etat. »).

En attendant, madame Sattouf voudrait avoir des nouvelles de sa famille restée en France. Seulement voilà « Comme la Censure lit toutes les lettres de l’étranger, le type qui s’occupe de la France a peut-être du retard. »

Pendant ce temps, le petit Riad Sattouf prépare sa rentrée scolaire. Cependant, le directeur de l’école a prévenu. Il doit d’abord apprendre à parler arabe sinon il va se faire tuer par les autres élèves.

Particulièrement instructif, cet album autobiographique relate les premières années de l’auteur. On remarquera la large place donnée à son père. Ce fan du panarabisme se révèle être plein de contradictions. Il est athée, mais ne veut pas qu’on parle de Dieu à la légère. Il est aussi raciste envers les Noirs, ce qui ne l’a pas empêché autrefois d’avoir dragué la copine antillaise de son épouse actuelle.

Quant à son attitude envers son fils, il a décidé qu’il était temps pour lui de s’instruire à l’école pour qu’il ait un avenir. Problème : comme le petit Riad ne sait pas encore parler arabe, il est fort possible que la confrontation avec les autres élèves lui ôte tout avenir. Quoiqu’il en soit, le père a décidé que Riad rentrerait à l’école demain...

Fiche technique

Format : album
Pages : 160 p. couleurs
Scénario & Dessin : Riad Sattouf
Éditeur : Allary
Sortie : 15 mai 2014
Prix : 20,90 €


A lire aussi sur Onirik

Histoires de mes 10 ans - Avis +
France 4 - Les Beaux gosses
Les pauvres aventures de Jérémie 3 : Le rêve de Jérémie Avis +/-
Les pauvres aventures de Jérémie 2 : Le pays de la soif - Avis +/-
Les pauvres aventures de Jérémie 1 : Les jolis pieds de Florence - Avis +/-
No sex in New York - Avis +/-
TPS Star - Les Beaux gosses
La vie secrète des jeunes - Avis +
Expositions des auteurs de BD
Les Cahiers d’Esther en dessin-animé sur Canal +
L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

19 octobre : Gagnez 2 DVD et 1 roman Poldark


du 19 au 29 octobre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr