Onirik
Katanga : tome 1 - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le samedi 14 avril 2018.
Éditeur : Dargaud

de Fabien Nury & Sylvain Vallée

- Il y a toujours eu des mercenaires au Katanga.

1960, alors que les émeutiers se rapprochent, le directeur d’une mine de diamant attend désespérément l’ouverture du coffre où se trouve une fortune en diamants. Utiliser un coffre dont l’ouverture est commandée par une horloge n’est pas une bonne idée [1].

Le Congo belge vient d’acquérir son indépendance et aussitôt le Katanga (sa province la plus riche) déclare son tour son indépendance vis-à-vis du Zaïre. D’où conflit et chaos. Pour protéger leurs intérêts, le ministre de l’Intérieur katangais et le directeur d’une mine de cuivre font appel à des mercenaires.

C’est ainsi que Félix Cantor, ancien du 11e choc, se retrouve à la tête d’une trentaine d’aventuriers européens.

Mais à peine arrivé sur place, on lui confie une mission annexe : libérer un dénommé Charlie. Cet Africain a « récupéré » un stock de gemmes. Problème : Charlie se trouve à présent au cœur d’un camp de réfugiés gardé par les casques bleus. Personne ne peut y entrer, personne ne peut en sortir. Quant au pouvoir à l’intérieur du camp, il est assuré par des miliciens cannibales. Bien entendu, c’est à Félix d’aller le chercher.

Après la série Il était une fois en France se déroulant durant l’occupation, Fabien Nury et Sylvain Vallée récidivent avec une nouvelle BD historique peuplée de personnages ambigus.

On trouve même des touches d’humour, lorsque les « héros » se retrouvent dans un avion volant sur le dos ou lorsqu’ils entrent par erreur dans un local où des miliciens effectuent un rituel « gastronomique ».

Superbement illustré, ce récit d’aventures s’agrémente de catastrophes dues à des imprévus. Au fait, recruter un ancien S.S. pour une mission délicate impliquant des diamants ne constitue pas une bonne idée (cf. Le dernier train du Katanga).

Fiche technique

Format : album
Pages : 76 pages couleurs
Scénario : Fabien Nury
Dessin : Sylvain Vallée
Couleurs : Jean Bastide
Éditeur : Dargaud
Sortie : 3 mars 2017
Prix : 16,95 €

[1] cf. le film de Jack Cardiff Le dernier train du Katanga, 1968

L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr