Onirik
E-ciné : Outrage Coda - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 29 novembre 2017.

Outrage : Coda est un bon film d’action aux thèmes universels dans un milieu de l’ombre porteur de nombreux fantasmes. On a le plaisir de retrouver le génial Takeshi Kitano confronté au fossé des générations entre jeunes et anciens yakuzas !



film japonais de Takeshi Kitano (2017)

Présentation officielle

Cinq ans après avoir survécu à la guerre entres les Sanno et les Hanabishi, deux grandes familles du crime organisé japonais, l’ancien chef Yakuza Otomo travaille maintenant en Corée du Sud pour M. Chang, un intermédiaire de renom dont l’influence s’étend jusqu’au Japon.

Un incident mineur va mettre le feu aux poudres, provoquant une lutte de pouvoir féroce parmi les plus hauts gradés de la famille Hanabishi. Lorsque la vie de M. Chang sera mise en péril, le dévoué Otomo reviendra au Japon pour régler les choses à sa façon…

Avis de Chris

Coda conclu très bien la trilogie des Outrage du réalisateur Takeshi Kitano qui, là encore, joue le rôle d’Otomo, le personnage principal de la saga. Comme les deux précédents opus, le spectateur entre directement dans le milieu fermé, mais complexe, des yakuzas : la mafia japonaise. Ce film sera en diffusion exclusive sur la plateforme de VOD E-Cinéma disponible à partir du 1er décembre 2017 sur leur site internet. Dès le début, le film s’ouvre sur différentes séquences sans explication, ce qui noie le spectateur lambda qui n’a ni l’habitude des films de Kitano, ni celle de la photographie épurée commune aux films nippons qui tend à une harmonisation visuelle. De plus, le nombre important de noms ainsi que ceux des familles criminelles peuvent perdre le spectateur. Cependant, la réalisation rend la part belle aux nombreuses scènes d’actions, parfois stylisées, parfois laissées brutes de décoffrage avec des bruitages lourds et intenses. D’ailleurs, certaines mises à mort sont aussi originales que violentes et peuvent même faire sourire.

Malgré tout, ce film n’est pas qu’un amas de coups de feu ou de coups de poing. Il y a une réelle recherche sur l’héritage et le choc des générations. En effet, Otomo qui sort de sa tanière après 5 ans passés en Corée du Sud, se heurte à une nouvelle génération de yakuzas dont l’honneur ne semblent plus être l’idéologie première.

D’autre part, il y a une différence flagrante entre la retenue presque insultante de M. Chang et les yakuzas qui, eux, sont beaucoup plus volatiles et bavards. Alors, à sa manière, Otomo va organiser une vendetta afin de venger la mort de l’un des siens et tenter de rétablir un semblant d’honneur.

On peut néanmoins regretter que les lois et règles des yakuzas soient aussi peu décrites ou montrées à l’écran. Autre point qu’on peut reprocher au film est son manque d’approfondissement sur les liens qu’unissent les forces de l’ordre avec la criminalité mafieuse. D’ailleurs, Kitano ne se penche pas plus que ça sur la police, à tel point qu’on se demande pour quelle raison elle a été introduite dans cette histoire.

Toutefois, le cinéaste a rassemblé de très bons acteurs qui paraissent être dans le milieu depuis toujours, si ce n’est le fait qu’on ne connaisse pas davantage leur passé ou ce qui fait d’eux un être humain à part entière. Il est alors difficile de s’attacher aux différents protagonistes.

Outrage : coda est donc un bon film d’action aux thèmes universels dans un milieu de l’ombre porteur de nombreux fantasmes. La fin peut être déroutante. Pourtant, elle reste tout de même sensée. Film à voir plusieurs fois si l’on souhaite découvrir toutes les subtilités laissées par le réalisateur de renommé internationale.

Fiche technique

Sortie : 1 décembre 2017
Durée : 104 min
Avec : Takeshi Kitano, Toshiyuki Nishida, Nao Ohmori...
Genres : action
Distributeur : E-Cinéma.com

L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr