Onirik
Downsizing - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 8 janvier 2018.

Le seul conseil que l’on voudrait donner pour Downsizing est de vous laisser conduire et surprendre sur cette belle réflexion sur l’humanité dans ce qu’elle de pire comme de meilleur. C’est un film important et nécessaire qui se paye le luxe d’être drôle, caustique et baroque !



film américain de Alexander Payne (2018)

Présentation officielle

Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le "downsizing". Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie.

Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours.

Avis de Valérie

Des chercheurs ont finalement trouvé ’l’arme’ ultime pour sauver la planète de la surpopulation : réduire la taille des êtres humains à 1/10. Imaginez : outre l’espace gagné (et pas qu’un peu), les ressources, également, sont économisées et les déchets et émanations dangereuses réduits.

Finalement, de folle, l’idée fait son chemin et après quelques années de tests, des propositions avantageuses pleuvent. Aux Etats-Unis, Paul Safranek et sa femme décident de se lancer. D’une petite vie difficile et sans vraies perspectives d’avenir, ils pourront vivre dans un manoir grand luxe, toute leur vie durant.

Il leur faudra tout abandonner, leurs amis, leurs biens et les habitudes de toute une vie, mais ils récolteront une existence paradisiaque et protégée. Paul est un brave gars, gentil, aimant, mais pas très doué dans la vie. Ses choix prudents sont souvent malheureux, mais il sait que cette décision est la meilleure pour lui comme pour son couple.

Après avoir tout vendu, ils arrivent dans l’une des colonies et se prépare la première étape. Avant la miniaturisation, il leur faut enlever tout élément non-organique comme les couronnes dentaires, pacemakers, vis ou plaque, qui seront réimplantés par la suite. Et ensuite, ce ne sera que du bonheur !

Surtout, n’essayez pas d’en savoir plus et laissez vous conduire par l’incroyable scénario imaginé par Alexander Payne. Il prend le risque de ne pas convenir au séquençage de Hollywood et brode une comédie mêlée de tragédie dans un rythme qui lui est propre. Il y a beaucoup à retenir, le propos est travaillé, mais sans forcer le spectateur à y prendre part s’il n’en a pas envie.

Tout d’abord, on est déconcerté par le déroulement original de la pellicule. Puis, on rit, et on est attendri par ces petits hommes et femmes. Les acteurs sont géniaux. Matt Damon a le rôle le plus ingrat, car il est l’indicateur de normalité autour duquel va se greffer les caractères fantasques et forts des autres protagonistes.

Christoph Waltz est incroyable, génial, truculent ! C’est un régal dès qu’il apparaît à l’écran. Hong Chau est la révélation du film. Une scène en particulier nous souffle totalement. Lors de notre encontre avec Alexander Payne, il nous a confié avoir laissé libre la jeune femme qui a tout éclaté du premier coup, à la surprise générale. Et effectivement, il fallait la placidité de Matt Damon pour faire ressortir les prestations fabuleuses du reste du casting.

Le seul conseil que l’on voudrait donner est de vous laisser conduire et surprendre sur cette belle réflexion sur l’humanité dans ce qu’elle de pire comme de meilleur. Un film important et nécessaire qui se paye le luxe d’être drôle, caustique et baroque !

Fiche Technique

Sortie : 10 janvier 2018

Durée : 136 minutes

Avec Matt Damon, Kristen Wiig, Christoph Waltz

Genre : comédie dramatique

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


du 06 au 16 juillet 2018


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr