Onirik
Dernier train pour Busan - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 14 août 2016.

Dernier train pour Busan est un très bon divertissement dont le visionnage sur grand écran permet une meilleure immersion. Sans temps mort, il s’enchaîne avec fluidité et permet au spectateur de ne pas voir le temps passer.



film sud-coréen de Sang-Ho Yeon (2016)

Présentation du film

Dernier train pour Busan raconte l’apparition d’un virus zombie sur un train à haute vitesse en direction de Busan.

Avis de Hiromichi

Pour son anniversaire, Su-an ne veut pas rester avec son père et sa grand-mère qui ont sa garde, mais veut rejoindre sa mère à Busan. Seok-woo (Gong Yoo) estime qu’il n’a pas le temps de l’accompagner et refuse de la laisser prendre le train toute seule. Cependant, son manque d’attention envers sa fille lui revient en plein visage et il se trouve ainsi moralement obligé de l’amener. Seok-woo aime sa fille, mais son travail l’accapare et occupe toutes ses pensées, il le sait bien.

Malheureusement, le trajet en train ne va pas vraiment se passer comme prévu, une malade atteinte d’un mystérieux virus arrive à monter à l’intérieur et va contaminer peu à peu tous les voyageurs. Seok-woo qui se montre d’abord égoïste et imbuvable va vite comprendre que ce n’est pas en solitaire qu’il pourra sauver Su-an, et à l’aide d’autres voyageurs comme Sang-hwa (Ma Dong-Seok) et Sung-kyung (Jung Yu-mi), il va essayer de survivre.

Ce film survival reprend l’idée d’une infection transformant les humains en zombies assez classiques. Cette dernière se propage rapidement à Séoul et dans les grandes villes, mais étrangement Busan est encore une ville saine et c’est pourquoi notre voyageur du KTX [1] cherche à arriver à bon port.

À vrai dire, rien n’est expliqué quant à la suite des événements – une fois que cette ville sera rejointe – ni même s’il y a un remède ou non, et la situation au niveau national est assez floue... mais au fond on s’en fiche, car on est focalisé sur le groupe, on ne pense qu’à eux et à leur but d’arriver à destination.

Chaque membre de cette équipe apporte sa touche. Le couple de Sang-hwa et Sung-kyung apporte un fort capital sympathie, l’évolution de Seok-woo paraît obligatoire et peu à peu, on lui pardonne ses points faibles. D’autres sont tout aussi attachants et on espère un peu pour le salut de tout le monde. On nous fait voir les différentes manières dont l’être humain peut évoluer en cas de crise, ceux qui ont peur de tout et deviennent irrationnels, ceux qui arrivent à réfléchir pour l’ensemble du groupe ou qu’individuellement.

Sur le papier, ce film n’a rien d’extraordinaire et on peut même relever quelques défauts, mais les acteurs et la mise en scène lui donnent un petit plus et on oublie tout (ou presque). On entre facilement dedans et on veut absolument connaître le fin mot. De plus, la manière de filmer est plutôt agréable et plusieurs scènes sont impressionnantes. Le réalisateur n’a pas peur non plus d’utiliser des scènes clichées qui permettent de détendre l’atmosphère qui est parfois un peu oppressante, mais jamais elle n’est horrifique.

Dernier train pour Busan est un très bon divertissement dont le visionnage sur grand écran permet une meilleure immersion. Sans temps mort, il s’enchaîne avec fluidité et permet au spectateur de ne pas voir le temps passer.

Fiche technique

Sortie : 17 août 2016
Durée : 117 minutes
Avec : Gong Yoo, Dong-seok Ma, Yu-mi Jeong...
Genre : action

[1] le TGV à la coréenne

L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


du 2 au 12 décembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr