Onirik
Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard - Avis +/-
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 13 août 2017.
Editeur : Pygmalion

roman de Laetitia Constant

Présentation de l’éditeur

A vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d’un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. File soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d’équitation responsable aux enfants.

C’est alors qu’une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d’être acheté par une société immobilière qui veut l’expulser. Non, elle n’a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement !

Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse... pour découvrir que l’homme à la tête du projet n’est autre qu’un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ? Fauve ne se laissera pas faire ! Et la guerre est déclarée.

Avis de Evyneria

Depuis son plus jeune âge, Fauve partage un lien particulier avec les chevaux et c’est après un incident avec l’un d’entre eux qu’elle a découvert qu’elle était une chuchoteuse. Un don inné qui lui permet de soigner en douceur les chevaux traumatisés. Ainsi, son haras, c’est ce qui la définit, c’est toute sa vie.

Mais son monde s’écroule quand elle apprend qu’une société immobilière va l’expulser pour y agrandir un centre de recherche. Un atout économique qui réjouit la localité, mais surtout un arrangement financier qui écœure au plus haut point Fauve, car des hectares de forêt vont être abattus et des vies bouleversées.

Mais Fauve a bien l’intention de se battre alors elle se rend au siège de la société immobilière pour faire face au directeur qui n’est autre qu’un odieux personnage. Un homme qu’elle a eu le malheur de rencontrer quelques semaines plus tôt. Et, fidèle à lui-même, Jonathan Granger se montre arrogant, hautain et terriblement antipathique. Il veut la guerre et bien, il va l’avoir...

Fauve est une jeune femme combative et passionnée, avec sa meilleure amie Celia, elles forment un duo explosif qu’on adore suivre. Elles se complètent, se soutiennent au quotidien, car toutes les deux partagent leur passion pour le haras. Certes, Fauve n’est que simple locataire, mais ces terres sur lesquelles elles travaillent toutes les deux sont tout ce qu’elles ont.

Alors elles complotent et donnent tout ce qu’elle ont pour lutter contre la société de Jonathan. Mais ce dernier ne ressent aucune empathie envers Fauve et semble même avoir une haine profonde contre les équidés. Les jours passent, la tension ne cesse de monter entre lui et Fauve, car ni l’un ni l’autre se semble vouloir capituler. Mais une autre sorte de tension anime notre héroïne... Car aussi détestable soit cet homme, elle ne peut ignorer également son charisme et sa beauté.

Autant vous dire que dès le départ Jonathan se comporte cruellement. En fait, à partir du moment où Fauve refuse ses avances ce dernier ne cesse de la pousser à bout quitte à la poursuivre au quotidien, à lui lancer des paroles assassines auxquelles elle répond elle aussi avec hargne. Son acharnement est étonnant et incompréhensible pour beaucoup, mais Fauve veut comprendre pourquoi cet homme agit ainsi envers elle uniquement. La jeune femme cherche donc ses failles et contre toute attente finit même par ressentir autre chose que de la haine.

Leur histoire est très sympathique à suivre, on adore détester Jonathan et on attend avec impatience le moment où les barrières qu’il a érigées autour de lui s’effondreront. Mais, en toute franchise, il aurait été intéressant de développer un plus sa personnalité, tout ce qui le concerne arrive en fin de récit et c’est bien trop bref.

Quant à la conclusion, elle est également trop précipitée, tout s’achève rapidement. En fait, le souci est que l’auteur a su réellement nous captiver de la première à la dernière page, on est totalement immergés dans le monde de Fauve et on ressent la même envie qu’elle de se battre pour son haras, les chevaux et la nature, de percer à jour ce héros.

Puis arrivés à la dernière page, on cherche la suite, car il manque vraiment quelque chose. Une fin plus aboutie en somme. Au final, malgré ce dernier point, Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard est une lecture agréable, un moment d’évasion à la française.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 29
Editeur : Pygmalion
Sortie : 21 juin 2017
Prix : 14,90 €


A lire aussi sur Onirik

Portrait Chti pour le 3e Salon Envie de livres : Laetitia Constant
L'auteur Evyneria
Son site : Page Facebook
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


du 11 au 19 novembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr