Onirik
Au revoir là haut - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 9 novembre 2017.

Prix Goncourt 2013, cet incroyable roman ressort en poche agrémenté de photos du film d’Albert Dupontel



Editeur : Le Livre de poche

roman de Pierre Lemaître

Présentation de l’éditeur

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe…

Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Avis de Claire

Au revoir là-haut avait marqué l’année 2013, non seulement parce qu’il était lauréat du prix Goncourt, surtout parce qu’il est de ces romans que l’on n’oublie pas. Qui marque, qui obnubile, qui fait voir au-delà du commun.

Nous sommes à la fin de la Grande Guerre, les soldats sont à bout, l’Allemagne a déjà perdu mais les hommes des deux camps usent leurs dernières forces pour gagner les dernières batailles. C’est le cas pour la fameuse "cote 113". Pour le lieutenant d’Aulnay-Pradelle, il est impensable d’en laisser la victoire à l’ennemi. Quitte à employer des moyens vraiment pas du tout catholiques, elle ne peut et ne va lui échapper.

Parmi les dommages collatéraux, Albert Maillard, enseveli sous des monticules de terre, en tête-tête avec une vision de l’enfer, une tête de cheval. Et la mort, en face. D’où le titre, l’au revoir à la vie, à l’amour, à l’espoir. Contre toute-attente, l’homme survit, et très bientôt se retrouve emporté dans une histoire qui le dépasse. Le camarade qui lui a sauvé la vie, Edouard Péricourt, ne veut, lui, pas être sauvé.

Commence alors une curieuse vie à deux, un étrange tandem composé d’Albert qui s’évertue à veiller sur celui qui l’a extirpé de la fange, mais qui l’a payé si cher, et d’Edouard. Celui-ci est une "gueule cassée", le bas de son visage a complètement disparu. Albert veille sur son ami, comme il le ferait sur un enfant, allant jusqu’à commettre pour lui des actes de plus en plus répréhensibles. Un jour, Edouard a l’idée d’une arnaque terriblement audacieuse et gonflée, qui pourrait les sortir de la misère...

Au revoir là-haut reste longtemps dans les esprits après la lecture. La plume de Pierre Lemaître n’est ni morbide, ni triste. Juste incisive, drôle, fantasque. Un roman essentiel, servi par une belle édition qui propose quelques clichés du film, ainsi que des dessins du story-board.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 624
Éditeur : Le Livre de poche
Sortie : 22 avril 2015
Prix : 8,60 €


A lire aussi sur Onirik

L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


du 11 au 19 novembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr