Onirik
Rencontre avec Michel Bussi
Le 16 novembre 2019

Pour le lancement du nouveau roman de Michel Bussi, Tout ce qui est sur terre doit périr – La dernière licorne, les éditions Pocket ont organisé une soirée qui a débuté au Musée Cluny. Nous avons eu le temps de parcourir quelques salles avant de rejoindre la salle de la Dame à la Licorne.

Michel Bussi nous a expliqué pourquoi il avait eu envie de consacrer un roman – assez éloigné de son style habituel – au déluge et à l’arche de Noé, thème assez universel, on le retrouve dans nombre de religions et dans diverses légendes à travers le monde entier. Cela a demandé un travail préparatoire de documentation assez long pour retrouver dans différents pays les traces du déluge, de l’arche… et des licornes !

Béatrice de Chancel Bardelot, conservatrice, nous a présenté les six tapisseries, réalisées vers l’an 1500. Les cinq premières représentent les cinq sens, et la dernière, la plus mystérieuse, s’intitule Mon seul désir. S’agirait-il du sixième sens ?

À l’entrée de la salle, on découvre une dent de narval. Au Moyen-âge, certains les vendaient comme cornes de licorne, pour leurs pouvoirs magiques et purificateurs. C’est à partir de là que l’image de la licorne a évolué. En effet, auparavant, elle était le plus souvent représentée comme une chèvre unicorne. La taille des dents de narval (jusqu’à 3 mètres !) a obligé à imaginer des licornes plus grandes, de la taille d’un cheval, même si elles ont gardé la barbichette et les sabots fourchus. D’ailleurs, sur les six tapisseries de la Dame à la Licorne, celle-ci a une taille très variable, elle ressemble parfois à une chèvre, parfois à un cheval…

Nous avons ensuite quitté le Musée Cluny pour terminer la soirée au bar du Bouillon Racine tout proche, où nous avons pu passer un bon et long moment avec Michel Bussi qui s’est prêté avec le sourire, en toute décontraction, au jeu des dédicaces, des questions, des photos, jusqu’à nous faire oublier que nous étions en train de discuter à bâtons rompus, un verre à la main, avec celui qui figure dans le trio de tête des auteurs français les plus populaires et les plus vendus ! Scoop : le prochain roman de Michel Bussi, dans son style habituel, sortira en février 2020. Mais nous n’avons pas réussi à en savoir davantage… (NDLR : et pourtant, on l’a menacé).

Merci aux équipes Pocket pour avoir organisé cette belle soirée ! Merci au Musée Cluny pour la visite et les explications ! Et merci au Bouillon Racine pour l’accueil et les délicieux amuse-bouches, sucrés et salés !

Thérèse


A lire aussi sur Onirik

Michel Bussi lauréat du 42e Prix Maison de la Presse
Un avion sans elle - Avis +
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr