Onirik
Rencontre avec Catherine Doyle
Le 1er décembre 2019

Catherine Doyle est une jeune romancière irlandaise qui a déjà connu un succès avec une série YA (Blood trilogy) non traduit en français à ce jour. Elle s’est lancée dans une nouvelle série, pour un lectorat a priori plus jeune, qui a trouvé grâce aux yeux de l’éditeur Bayard jeunesse. Le Gardien des tempêtes raconte l’histoire de Fionn (11 ans) qui arrive pour la première fois sur l’île où ses parents ont grandi. Accompagné de sa soeur Tara, avec qui il ne s’entend pas trop, il va découvrir l’incroyable magie de ce coin de terre situé face à l’Atlantique.

Catherine Doyle a étudié la psychologie et enseigne l’écriture créative. Cette jeune femme rigolote au caractère bien trempé, nous rappelle son jeune héros, matinée du ton autoritaire de sa grande sœur. Ce qu’elle confirme. Elle nous raconte même que lorsqu’elle a fait lire le manuscrit à son petit frère Connor, il l’a remercié pour avoir enfin écrit un livre sur lui. Ce qu’elle dément, car finalement, elle se retrouve bien dans Fionn, Tara, et même Malachy, le grand-père !

Elle relate la première fois où elle a mis elle-même le pied sur l’île d’Arranmore. Elle a éprouvé la même chose que son jeune héros. Elle, qui vient d’une longue lignée de sauveteurs en mer, a été malade sur le ferry. En posant le pied sur le ponton, elle a eu le même sentiment que Fionn, de pénétrer une terre mystique ! Elle a ressenti l’impression d’être à la maison, de vivre la chose la plus importante de toute sa vie.

Pourtant sans wifi, ni téléphone, elle a commencé à s’ennuyer, puis est partie à la découverte du terrain et est tombée amoureuse. Les descriptions qu’elle fait dans son roman, sont bien celles d’Arranmore, la belle et sauvage Irlandaise de 8 km² !

Les autres questions ont porté sur la mythologie que l’auteur développe. Elle annonce que 80 % de sa création est conforme aux légendes celtes, avec Morrigan et Dagda, mais elle a ajouté cet incroyable mystère des bougies, que le gardien des tempêtes composent à l’aide de sa magie et de son savoir faire.

L’idée lui est venue alors qu’elle vivait à Dublin et que la côte et les embruns marins lui manquaient beaucoup. Alors qu’elle s’en plaignait à sa mère, celle-ci lui a envoyé une bougie parfumées, que l’on réserve aux touristes, qu’elle a d’abord rejetée. Mais en l’allumant, elle s’est retrouvée projetée à la maison, et elle qui a fait des études de psycho, s’est rappelée à quel point la mémoire et les émotions sont liées aux sens olfactifs.

D’autres licences littéraires qui ont tant plu aux lecteurs sont également de son œuvre. Comme la manière si poétique dont l’île se réapproprie le passé, et qu’on vous laisse découvrir.

Bien sûr, quelqu’un lui a posé la question que tous avaient en tête. Le nom de famille de l’auteur est Doyle, celui du jeune garçon et de la lignée fondatrice de l’île est Boyle, avait-elle voulu maquiller sa présence dans son roman ? Et bien non, et l’anecdote est savoureuse ! Sa mère est bien une Boyle (d’ailleurs, elle a indiqué sur l’île de 400 habitants, il y avait 5 pubs, dont le meilleur et celui à fréquenter est celui de sa famille), mais elle a épousé un Doyle !

Il y a eu une question très pratiques d’une lectrice qui voulait connaître le moyen le plus sur de visiter Arranmore, et un moment de dédicace. L’accueil de Babelio a fait la différence et on les en remercie !

Valquirit

Site officiel

A lire aussi sur Onirik

Le Gardien des tempêtes : tome 1 - Avis +
A gagner !

25 octobre : Gagnez 3 x Sa majesté des chats avec KDP


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr